DES SORTES D'ANIMAUX

Publié le par estaran

 

Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 


18. A PROPOS DES FORMES DIVERSES ET DES SORTES D'ANIMAUX

 


9 août 1872

Certains d'entre vous, ainsi que beaucoup d'autres, se sont creusé la tête pour savoir pourquoi il y a tant de sortes différentes d'animaux dont l'utilité vous échappe, et de plus, dont la forme extérieure n'est pas du tout en accord avec les principes de l’esthétique et sont à votre avis laid, alors que vous attendiez de Moi, le Créateur, que toute créatures devraient être digne de Moi, c'est à dire doté avec les plus belles formes.

Vous jugez selon votre discernement, combien de gens et de scientifiques de la nature jugent ainsi, ils s'attendent à trouver partout des choses selon leur imagination, mais non pas comme J'ai voulu qu'elles soient, conformément à Ma sagesse.

Bien, vous avez l’habitude de dire : "Chaque oiseau chante selon la forme de son bec." On doit pardonner à ces messieurs qui savent tout et à beaucoup d'autres raisonneurs raffinés et critiqueurs quand, dans leur cécité, ils parlent des choses qu'ils ne connaissent pas et ne comprendront jamais.

Afin de toujours vous donner la preuve que Je M'abstiens, comme Je l'ai toujours fait envers Mes enfants immatures, et leur pardonne aussi leurs vues ridicules et maladroites, Je veux néanmoins, au moins parmi le petit nombre de Mes adhérents, faire prévaloir un meilleur avis. Et donc Je vous laisserai encore - comme à d'autres occasions - regarder derrière le voile d'Isis, pour prouver à Mes adhérents et adorateurs que, tout ce qui se présente à vos yeux dans le monde comme étant maladroitement fait, n’est pas en réalité ainsi; car "le vieux Dieu" savait certainement de tout temps ce qu'Il faisait, bien avant qu’ait surgi l'idée de savoir si un cœur humain doit battre ou non! Aussi venons en à ce point.

Vous voyez tant d'animaux que vous ne pouvez pas saisir la raison du pourquoi de leur existence, et vous devez supposer - parce que Je les ai créés - qu'il doit y avoir une raison à cela.

Regardez, si vous compreniez vraiment votre arithmétique comme Je la pratique et si vous n'aviez pas une vague petite idée de la signification plus profonde de vos mathématiques, vous trouveriez cela plus facile que de bien saisir la chose.

C'est vrai, les mathématiques ou l'arithmétique vous apprennent à passer d’une quantité connue à une quantité inconnue. Elles vous apprennent à toujours penser logiquement, en passant toujours d'une proposition à une autre. Cependant, cette façon de penser et de conclure implique à maintes reprises une différence entre un être humain fini créé et Dieu. Lui, bien que pratiquant la même façon de conclure que vous le faites dans vos mathématiques, calcule, conclut et pense aussi d'une façon totalement différente de vous, faibles enfants immatures d'un Seigneur puissant et Dieu.

De cela il s'ensuit que, quand vous appliquez vos modes de penser et de conclure à Mes paroles, il apparaît toujours des zones d'ombre où la pensée de l'homme est insuffisante, parce qu'une pensée divine se trouve au milieu.

Vous connaissez par exemple un grand nombre d'insectes dont vous ne réussissez pas à en comprendre l'utilité, alors que, quotidiennement vous êtes indisposés par ces tourmenteurs à moins de vous protéger contre eux avec tous les moyens à votre disposition. Vous connaissez un grand nombre d'autres animaux qui vivent seulement en consommant d'autres animaux inférieurs à eux et, donc seulement de prédation.

Vous connaissez beaucoup d'autres animaux qui ne deviennent seulement familiers à vos yeux que grâce au microscope et qui ont été dotés d'une énergie productive, d'une longévité qui comparée à celle d'animaux plus hauts et même de l'homme, vous laisse loin derrière.

Ainsi vous voyez dans le règne animal beaucoup de contradictions pour lesquelles vous n'avez aucune explication, mais si vous observez à fond un de ces animaux individuellement, il s'avère avoir été créé avec une forme si merveilleuse et être maintenu avec un si grand soin pour que son espèce ne puisse pas être perdue. Cette nécessité mène à la conclusion que, considérant la forme d'un tel animal, ainsi que sa vie et son pouvoir immense de reproduction, il doit y avoir une grande raison du Créateur, ou de Moi, pour doter un animal si minuscule avec des attributs, que Moi-même Je vous ai refusés, vous qui êtes des gens intelligents, vous qui êtes Mes enfants.

Ainsi donc vous êtes tourmentés par des doutes, ne sachant pas que penser de la création ou du Créateur.

Regardez, pour élucider un peu plus finement cette anomalie, Je dois vous mener sur un domaine complètement différent du matériel. Nous devons d’abord commencer par le Spirituel, pour lequel la matière sert seulement d'enveloppe.

Car seul un œil spirituel peut alors voir ce qui restera pour toujours caché à l’œil physique et aussi à l’œil de l'intellect.

L'idée de Dieu, comme Être spirituel, implique comme allant de soi que Ses créations doivent être des produits spirituels.

Cependant, si Dieu veut créer un monde, ou une expression visible de Sa divinité, Il doit aussi établir un certain processus quant au créé, lequel processus correspond à la pensée habituelle et doit exister comme étant une base pour l'existence et la permanence du monde créé. Seulement alors y a-t-il une vie, une lutte et un déplacement vers le haut, du plus bas au plus haut possible, qui trouve son juste but exprimé par les mots ou des concepts "surgissant, existant et perfectionnant."

Donc, toute créature a comme base un principe plus ou moins spirituel; dans tout l'existant, quelque chose de Ma divinité y est cachée!

Comme cette divinité peut et doit être prolongée sur des nouveaux niveaux, il lui a été aussi imparti un corps conforme, un arrangement intérieur conforme et une durée de vie conforme à chaque niveau.

Il n'y a aucun saut dans la nature, mais toujours des transitions d'un animal à un autre. Ces transitions ont nécessité beaucoup de créations, qui, étant elles-mêmes des ponts entre un état et un autre, ont rendu ces préparations possibles pour la transition d'un niveau au suivant. Et ces espèces intermédiaires, comprises dans le sens spirituel, sont les mêmes animaux qui vous dérangent souvent tant parce que vous ne savez pas pourquoi ils sont en réalité là.

Quand vous tirez vos conclusions vous oubliez complètement que, pour un progrès dans un sens spirituel, conformément à la pensée du Créateur d'un univers, d'autres niveaux d’une logique totalement différente de la vôtre sont nécessaires.

Cependant, pour beaucoup de ces animaux il y avait toujours une autre raison de leur forme et de leur vie, à savoir, non seulement pour servir comme des êtres intermédiaires et transitoires, mais aussi pour exercer un effet mutuel de stimulation du progrès spirituel des êtres très supérieurs à eux.

Regardez, les punaises, les poux et les puces et tous les autres insectes vous torturant particulièrement sont pour vous des stimulateurs spirituels pour s'occuper de votre corps et de votre demeure d'une façon telle que les premiers peuvent être dignes de l'esprit intelligent et les derniers, par l'observance du principe de propreté, servent aussi votre santé pour que vous ne fassiez pas comme les porcs, en vous abaissant dans la saleté et la poussière, au lieu de vous élever vers le haut.

Ces animaux et encore d'autres tourmenteurs des hommes ont, et de beaucoup, un but de vie plus haut que vous ne le pensez. En eux est réalisé le niveau servant d'intermédiaire entre une intelligence basse et une quelque peu plus haute, habillée dans un corps ; cela est quelque chose que vous ne pouvez pas saisir. Avec une force et une endurance qui vous surpasse de loin, ils pourraient bien vous démontrer (si vous pouviez voir les niveaux spirituels avec des yeux spirituels) combien il est nécessaire pour rendre une modeste étincelle divine réceptive à à peine un millionième d'intelligence plus haute.

Pour des milliers et des milliers d'animaux les plus bas un développement ascendant est impossible et ils ne peuvent commencer leur montée seulement qu'en servant d'aliment pour des animaux plus hauts et en se combinant ensuite par milliers dans un animal simple plus haut.

Le plus petit infusoire et monades comme vous les appelez, aussi bien que les vers des coraux ou d'autres crustacés, sont seulement là pour aider à créer la croûte de votre terre avec leurs corps, la rendant ainsi solide et aussi produire une quantité considérable de minéraux et de pierres à partir des eaux des océans qu'ils emploient pour solidifier leurs propres corps et qui se transformera alors en montagnes solides ou en roche (la craie).

Puisque souvent des millions de tels animalcules peuvent vivre dans une simple goutte d'eau, vous devez vous rendre compte quelle capacité productive extraordinaire il doit y avoir pour construire dans le temps prescrit par Moi une croûte à la terre, incluant ses montagnes, qui y portent tout avec facilité et sont capables de résister à la force d'expansion des éléments vaporisés dans son intérieur.

Regardez, votre soldat doit payer pour ses vêtements, son entretien, même pour tout ce qui est exigé, avec la paie qui lui est impartie. Il n'y a pas, dans votre pays, une grand-route où les voyageurs n'ait pas à payer un péage imposé pour la route et sa maintenance. En effet, le complexe entier de votre empire vit et existe seulement parce que tous ses habitants doivent payer pour les besoins de l'état entier avec ses fonctionnaires et ses rois, représentant l'état, qui comme tel n'ont aucun argent, ils sont seulement les intendants de l'argent confié.

Comme vous procédez dans vos états, Je fais dans les mondes. Car chaque monde doit se développer, se maintenir et se perfectionner, pour se préparer à sa future transition dans des formes qui seront alors exigées et dans des conditions modifiées.

Les animaux les plus petits, à peine visibles à l’œil nu, construisent la croûte de votre terre, soutiennent la vie de millions d'autres animaux et aident à orner et à solidifier la surface de la terre. Les animaux quelque peu plus évolués, dans lesquels Mon étincelle divine, comme un sens presque développé, peut déjà assimiler d'autres choses, doivent être les transporteurs et sustentateurs d'animaux encore plus hauts, et ainsi de suite par étapes jusqu'à l'homme. Là où il y a de grandes forces productives, les consommateurs de ces forces sont à portée de la main, pour refréner cette reproduction afin qu'elle reste dans la limite légale.

Ainsi existe l'harmonie du tout. De l'esprit emprisonné dans la roche solide jusqu'à l'homme libre, une chaîne tranquille d'assimilation s'enroule par laquelle l'un peut exister grâce à l'autre, l'un peut se perfectionner par l'autre jusqu'à l'homme et peut ainsi retourner de nouveau au royaume de l'esprit d'où il est venu.

Des années ne suffiraient pas pour vous en expliquer la cause et "le pourquoi", en commençant par le plus petit infusoire jusqu'à l'éléphant, et vous démontrer que même le mollusque le plus élémentaire a sa raison et son pourquoi.

Je les ai formés ainsi; pourquoi ces petites particules d'intelligence de la vie végétative sont dans telle forme, dans tel élément, qui vit dans l'eau, sur la terre ou dans l'air et pourquoi toutes ces transformations sont nécessaires, pour qu'un tel animal, évidemment négligeable, soit formé ainsi et non autrement afin d’accomplir son but.

Donc, vous devez d'abord reconnaître ces dispositions et leur "pourquoi", avant de poser la question du pourquoi l'animal entier est là, dans quel but et pour quelle partie du processus ?

Où est votre science, qui pourrait expliquer cela!

Regardez juste un petit centre nerveux dans un corps vivant, qu'est-ce que c'est que ça ? Est-il le directeur; est-ce que c'est le propagateur de la vie organique et animale ? Est-il vivant, ou propage-t-il simplement la vie ?

Toutes ces questions doivent d'abord être discutées si vous voulez comprendre l'animal entier. Où sont les livres qui suffiraient à vous donner le fil à suivre au travers de ce labyrinthe des "Pourquoi" ?

Ici l'homme, en tant qu'être fini, a atteint les limites de sa connaissance, les limites de sa capacité intellectuelle. Commence ici le Dieu, le Créateur, qui peut seulement dire à l'homme : " Enfant immature! Comment veux-tu comprendre, avec tes possibilités limitées, ce que Dieu, un Être infini, a créé ? Une fibre nerveuse est et reste pour vous une énigme éternelle. Comment pouvez-vous critiquer et juger un être créé constitué de millions de parties qui, sous des formes différentes, expriment toujours une seule chose, à savoir, le niveau actuel d'une particule d'esprit, une particule infime du grand Créateur ? Un Créateur qui a pris en considération toutes les dispositions nécessaires de peur qu'une étincelle si minuscule fût-elle ne soit pour toujours privée de la capacité de progrès ? Où est votre sagesse et où est la Mienne ? Je vous ai permis seulement une chose : c'est d'observer, en ouvrant vos yeux spirituels, Ma création pour apprendre à pressentir et à aimer le grand Créateur, comme votre Père spirituel! Cependant, comprendre cela est au-delà de vos limites et même de celles du royaume entier des esprits. Car Moi seul suis complètement infini, et n'ai jamais été créé, et vous, qui êtes cependant près de Moi, avez néanmoins été créés pour toujours finis et imparfaits! "

Cela, Mes enfants, comprenez-le! Emparez-vous en et vous serez alors capables de facilement le saisir, de même qu'avec le lent progrès des particules d'esprit dans les êtres individuels et les espèces, la forme extérieure de ces animaux doit aussi être adaptée aux exigences de l'esprit, aussi bien que de celles du corps lui appartenant!

De même qu'en vous, êtres humains, le visage et la forme entière exprime, en partie, l'intérieur spirituel de même l'homme peut être, en partie, reconnu par ses particularités, qui lui donnent une expression noble ou bien une âme humaine commune ; il en est de même de la forme des animaux les plus bas jusqu'à ceux les plus près de l'homme, à savoir, le singe : ils sont l'expression de l'étincelle qui leur est inhérente. C'est pourquoi, avec des sens et des facultés toujours peu développées, les formes ne peuvent pas correspondre au concept esthétique qu'un esprit humain se fait de la forme la plus évoluée. Car cet esprit, dans son immaturité, a toujours d'autres exigences et a besoin d'autres dispositions pour accomplir son but. Là l'esprit lui-même dans sa forme spirituelle est encore un embryon sur son niveau élémentaire de développement et, donc, simple comme il est, l'enveloppe qui l'encercle ne peut aussi que seulement être simple.

Le seul facteur qui détermine la forme des animaux est la région dans laquelle ils doivent vivre, se multiplier et se reproduire. Cela exigera dans un cas, mille pattes et dans un autre aucuns pieds du tout; dans un cas, un seul œil, dans d'autres, beaucoup. Mais partout la forme extérieure est l'expression physique du niveau occupé par l'étincelle d'esprit jointe.

C'est la raison pour laquelle vous trouvez souvent des animaux que vous jugez avec condescendance et déclarez laid. Cependant, si vous pouviez spirituellement voir les espèces et les niveaux, depuis le début, et au travers desquels un tel esprit a dû passer avant qu'il ne puisse en venir à une prise de conscience de soi-même plus grande, vous verriez que la forme qui leur a été donnée, prise isolément, est la plus appropriée; elle correspond à ses exigences spirituelles et matérielles seulement en étant ainsi et non autrement.

Vous avez déduit tous vos concepts, quant à la forme esthétique, de la forme humaine en ayant pris la forme humaine comme base, comme modèle-type, parce Je vous ai formés à Mon image. Mais les formes des animaux ne peuvent pas être jugées selon la forme humaine, simplement parce que dans les animaux la forme intérieure spirituelle n'est pas perfectionnée, ni tout à fait exprimée clairement et elle a toujours besoin de beaucoup de compléments avant qu'elle ne puisse s'approcher de la forme humaine spirituellement et physiquement. Et même lorsqu'elle vient le plus proche de l'homme, comme c'est le cas avec le singe, l'animal manque de l'unique attribut, mais le plus haut, qui fait de l'homme un homme. C'est la libération de la corde qui conduit la nature (l'instinct) et, en tant que pierre angulaire de la création, le cadeau spirituel le plus haut : le libre arbitre, émancipé de l'instinct, car un être libre doit être aussi libre de toutes les chaînes et obligations de la nature qui lui étaient subordonnées, il doit être lui-même un seigneur et un seigneur spirituel de création!

La forme d'une araignée, d'un scarabée ou de quelque autre insecte, d'un oiseau ou de quelque quadrupède leur a aussi été donnée selon des principes esthétiques connus seulement de Moi et dont Je vous donne une connaissance anticipée des divers canons primordiaux de beauté, aussi bien que de son point culminant dans la forme humaine. Ils sont, cependant toujours en grande partie, cachés sous l'influence manifestée sur eux par des facteurs comme l'emplacement, la nutrition et le but de l'existence.

Là où la forme cachée spirituelle désire la beauté, son enveloppe aussi doit désirer la beauté. Mais vous pouvez être assuré de cela : une chaîne de représentations traverse le monde entier organique, préparant ainsi lentement une forme à partir d'une autre, introduisant l'une dans l'autre, y ajoutant toujours, se perfectionnant toujours, avant que ne se forme dans l'homme la pierre angulaire couronnant tous les efforts atteints. En commençant par la roche dure jusqu'à l'homme, l'idée logique ou mathématique d'un être suprême, d'un Dieu qui a voulu créer dans l'homme Son image spirituelle (et physique) a mûrit, et chaque autre animal chercherait à l’atteindre, dans le respect et la vénération, pressentant de reconnaître en lui non seulement son seigneur, mais aussi son ami et le but suprême.

Cependant, ne considérez pas d'homme comme il est maintenant, mais penser à l'homme tel que Je l'ai créé, quand, pur et sans tache, il est sorti de Ma main, comme étant une image de Moi et un produit doté d'une capacité spirituelle suprême et possédant la plus belle forme matérielle.

Alors la forme humaine était la vraie expression de son esprit hors de Moi; et c’est ainsi qu’il doit de nouveau devenir!

Une fois qu'il se sera anobli ainsi, le monde animal l'entourant participera aussi à cet ennoblissement. Il ne restera pas en arrière afin que l'homme, quoique plus anobli, reste dans le même rapport avec le monde animal qui l'entoure comme lorsqu'il a été créé.

Il fut un temps où l'homme a compris le monde d'animal mieux que maintenant; ce dernier a obéi à l'homme et n'était pas son ennemi. Cependant, l'homme s'est éloigné de sa forme originelle. Il est devenu différent, tandis que le monde animal est resté le même. Depuis que l'homme n'a qu’une connaissance de la plupart des animaux seulement par leurs intentions hostiles, le monde d'animal considère l'homme actuel avec plus de crainte et le fuit comme son ennemi. Le rapport amical qui existait entre tous les deux au commencement est ruiné, la place de l'ami a été prise par le dirigeant inexorable et égoïste.

Maintenant l'homme est souvent contraint de protéger sa propre vie contre les attaques des animaux qui dans les premiers temps se couchaient tranquillement à ses pieds, obéissant seulement à ses ordres.

Ainsi l'homme a employé improprement sa liberté et a tourné le monde paisible en un repaire de meurtriers et de voleurs qui, bien sûr, seulement se craignent et se détestent, mais où ne prévalent plus ni amour ni confiance.

À vous les quelques personnes qui croient toujours en Moi, en Mon enseignement, Je vous envoie ces lignes pour que vous voyez là une nouvelle preuve de Mes efforts, sans toucher à la liberté que Je vous ai donnée, pour de nouveau faire de vous des êtres humains tels qu'ils sont sortis de Ma main et qu'ainsi cette terre devienne de nouveau un Paradis, un Jardin d'Eden pour ses habitants!

Ces lignes vous sont destinées, pour que vous puissiez, en les lisant, comprendre l'amour infini et la bonté que J'ai pour vous, et que, aucune âme - ou particule d'esprit - que J'avais une fois envoyée dans les espaces énormes de Ma création ne puissent être perdu, mais être dûment respecté. En outre, chaque fois qu'il est possible d'ajouter à leur perfection, pour que tout : infusoire simple ou complexe, monades, animaux et êtres humains puissent, dans l'avenir, sur la longue route de perfection, une fois épurés et porté à maturité, de nouveau entrer au royaume de l'esprit d'où, une fois, Je les ai fait sortir pour passer leur vie d'épreuves sur tous les niveaux de Mon royaume spirituel et matériel et, qu'une fois unis avec l'esprit le plus haut et le plus intelligent des mondes et des terres, ils soient capables de former dans l'homme un tout qui Me soit agréable.

Quel est le résumé du susmentionné ? C’est l'Amour seul qui est le facteur décidant, bien que d'abord Il ait séparé les esprits, il sert seulement un but, à savoir, les voir finalement tous intimement unis(parce que perfectionné).

Cependant, pour arriver à cette unification, et convenir à l'esprit, Ma progéniture, doit se battre pour la mériter ; car seulement "l'accomplissement mérite la couronne!"

La conscience de l'accomplissement aboutit à la félicité de la possession. Donc, vous aussi vous devez vous efforcer d'atteindre ce que Je vous ai montré pour que vous, en tant que Mes images, soyez dignes de mériter le nom de : "Mes Enfants"!

Toutes ces lumières de grâce que Je vous envoie servent de temps en temps pour réaliser cela, à savoir, que vous compreniez de plus en plus que dans la plus petite monade, aussi bien que dans votre semblable, le même Dieu continue à vous prêcher la même chose qui, à chaque niveau et à chaque impulsion d'unité de temps, vous appelle :

"N'oubliez jamais pourquoi vous avez été créés! Employez chaque minute et chaque parole de Moi pour accomplir ce but!", car bientôt viendra le temps où le grain et la balle seront séparés. Heureux ceux qui auront employé le temps et Mon enseignement d'une façon telle, qu'ils auront levé comme la graine pour un pain fortifiant pour le ciel, ils pourront avec assurance continuer sur la route de la perfection, quand Je viendrai, Moi l'unique Berger, réunir Mes moutons sous Ma protection, ce qui arrivera certainement bientôt! Amen.

Publié dans DES SORTES D'ANIMAUX

Commenter cet article