LES 4 PÉRIODES DE LA CREATION DES MONDES ET DES TERRES

Publié le par estaran

 

 

Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 


8. LES 4 PÉRIODES DE LA CREATION DES MONDES ET DES TERRES

 
( Le 29 juillet 1870)

Puisque tout ce que Je fais arrive toujours conformément au même principe fondamental : un acte de création est destiné à produire quelque chose d'opportun et en accord avec ces principes fondamentaux doit développer tout par étapes successives, le perfectionner et conduire son retour vers Moi. Un rapport intime existe entre les deux chapitres précédents et celui-ci, où Je vous montrerai de nouveau, que ce qui a été démontré d'abord dans les quatre périodes de vie humaine se répète ensuite dans les quatre saisons ou les époques liées au développement et à la maturation. Ici ceci a été réalisé seulement à une plus grande échelle et au cours d'éons d'éons de temps, avant que les étapes mentionnées ci-dessus ne puissent prendre effet.

J'ai commencé par les autres parties parce leurs liens plus étroits avec vous vous permettent de mieux en saisir le sens et ainsi vous pourrez alors plus facilement entrer dans cette troisième partie et mieux la gérer.

De même que vous avez vu dans l'enfance comment, un jour, la vie intello-spirituelle développe de grandes choses et comment en hiver sous une couverture de neige tout ce qui vit et végète attend sa délivrance, ainsi aussi dans l'infini de l'espace tout a été une fois mêlé, mélangé et mis dans un état inerte en attendant que Ma Parole puissante le tire de son sommeil pour reprendre de l'activité.

Telles étaient Mes idées et pensées de création qui, en partant du plus simple, dotent chaque chose, bien que simple, d'une capacité reproductrice qui a donné sa première impulsion à la masse infinie de l'éther où jusqu'à alors tout était demeuré ensemble en paix, sans ce désir de s'attirer ou de se repousser; et c'est lorsque Ma volonté a ajouté la première impulsion pour cela qu'a commencé la prise de conscience des êtres, la jonction des semblables et la répulsion des dissemblables.

Les éléments individuels, conduits par les forces spirituelles, furent alors séparés ou combinés selon un certain ordre correspondant à Mes lois.

Là la vie a commencé, en prenant des formes. Ce qui jusqu'ici, avait toujours été dissous dans l'éther, illimité par la largeur, la longueur et la profondeur, commença à prendre forme et à se structurer. Aussi ici et là commença le processus correspondant à l'enfance ou aux conflits entre les éléments sous la couverture de neige aussitôt que le premier rayon d'un fort désir spirituel a éveillé l'âme de l'enfant, ou que le premier rayon du soleil vivifie et réchauffe, et finalement fait fondre la couverture glaciale et froide de la neige au-dessous laquelle des millions de vies mises aux fers attendaient avec impatience une possible rédemption.

Le grand printemps de l'entrée dans l'existence du monde cosmique a commencé et les mondes, les coquilles des globes et les soleils entrèrent dans la période où tout n'était pas séparé, mais où par un processus de fermentation les parties indisciplinées furent éliminées du soleil principal ou central et, de nouveau, par ce même processus devinrent des soleils plus petits qui, après qu'un long processus de division en parties toujours plus petites et simples devinrent des terres tournant autour d'eux comme des enfants.

Pour parler métaphoriquement, les soleils cosmiques dans leur ampleur immense ont dû passer la phase entière de l'adolescence. Ils ont dû suivre leur route de développement non pas paisiblement, mais avec des perturbations violentes, vivant des révolutions dans leur intérieur et sur leur surface qui se modifiaient toujours tous les deux, de même que dans le cas du jeune homme, les passions puissantes de sa jeune nature laissent des traces spirituelles dans sa nature intérieure et des traces physiques dans son apparence extérieure.

Ainsi le conflit a continué, avec la destruction de beaucoup de choses qui étaient apparues et se renouvela sur un niveau plus haut, en avançant toujours jusqu'à ce que, finalement, l'équilibre entre l'intérieur et l'extérieur fut rétabli. Les grands soleils, les plus petits et leurs terres entrèrent dans leur âge de virilité où leur vie se poursuivit dans un mode ordonné et où les révolutions violentes et la destruction ont dû faire place progressivement à un ordre légal et de là, portant toujours plus fort le désir pour la perfection vers le tout spirituel, attaché à la matière, graduellement la forme et les couvertures extérieures des mondes et des soleils ont changé, et ainsi par des millions de gradations ils ont été menés vers leurs destinations spirituellement plus hautes.

De cette façon aussi les mondes, les soleils et les terres, après des éons de temps, entreront de nouveau dans la vieillesse, quand la plupart de leur vitalité aura été dépensée et transformée en des éléments spirituels et que la matière aura été changée de la même façon que l'arbre, lorsque ne subsiste seulement que son squelette, sans feuilles et sans fruits, ou bien que l'homme lorsque le corps usé ne peut plus servir son âme qui a progressé de même qu'un logement ou un outil matériel rigide est seulement un obstacle pour le spirituel épuré.

C'est ainsi que la matière est dans les mondes, les soleils et les terres. Une fois qu'elle a accéléré son activité à un point tel que tout est épuisé dans la couverture extérieure des mondes et que seulement un grand et puissant désir est laissé à l'intérieur avec des forces capables de nouveaux progrès, alors ce conglomérat d'esprits intérieurs des grands mondes, comme l'âme humaine, déchirera sa coquille devenue maintenant inutile mais qui lui avait jusqu'ici servi en tant qu'enveloppe et organe d'activité; et de cela sortira un monde plus haut, un système solaire avec ses terres sera fondé, spiritualisé et perfectionné. Dans cette comparaison, la création présente sera à la future comme la scorie comparée au fer ; celle-ci a été éliminée puisque n'étant plus d'aucune utilité maintenant que le fer a été extrait.

Il y a les grandes époques de création telles qu'elles sont arrivées durant l'éternité dans les espaces infinis et qui, conformément à leur destin, se réaliseront après des éons de temps dans une durée dont vous n'avez aucun nombre assez grand pour l'exprimer et par ailleurs vous êtes incapable d'imaginer la durée pendant laquelle Ma volonté doit s'accomplir.

La création présente matérielle se poursuit par une spirituelle, de même que la vie terrestre humaine est suivie par une vie spirituelle où les produits et les créatures vivantes après des changements analogues auront aussi une existence correspondant à un monde construit sur un niveau plus haut.

Maintenant Je vais vous montrer un autre processus spirituel encore plus haut, que le précédent; et ce processus Spirituel et le plus Sublime qui conduit jusqu'à Moi est appelé :

Commenter cet article