LE MONDE DE LA PENSÉE

Publié le par estaran

 

Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 


22. LE MONDE DE LA PENSÉE

 

25 novembre 1872

Je vous ai dit beaucoup de choses à propos de Ma création, jetez un coup d’œil dans la plupart des profonds secrets de Ma nature spirituelle que Je vous ai révélée par l'action réciproque entre l'esprit et la matière, Je vous ai aussi expliqué l'importance et la nécessité des grands soleils centraux, aussi bien que du plus petit infusoire. Je vous ai montré la corrélation qu'il y a entre toutes ces choses, car en trouvant toutes leur origine en Moi, elles forment une chaîne qui se poursuit jusqu'au dernier atome indestructible. Cependant, l'explication fondamentale de tout cela manque toujours, à savoir, la pierre de base aussi bien que la pierre angulaire de Ma création, de Moi-même et de vous. Cette pierre angulaire, ou le premier moteur de tout, qui est, a été et sera toujours la Première Cause de tout, c'est la pensée, dont tous les autres fils proviennent. Cette pensée et le monde entier des pensées en tant que facteurs purement spirituels, va vous être maintenant montré devant vos yeux, comme un grand panorama, d'où vous pourrez gagner une vue strictement spirituelle sur toute la création, sur tout ce qui est, a été et sera.

Car sans une pensée, aucun royaume de l'esprit et aucun monde matériel ne serait apparu ou n’aurait été créé. En effet, si J'ai voulu vous montrer Mon essence spirituelle, Je dois le faire dans le contexte d'infini. Car seulement cette pensée Me caractérise complètement, en effet Je suis infini quant au temps, à l'espace et au pouvoir.

Si vous retourniez en pensée dans des temps primordiaux, quand aucune étoile ne brillait dans le firmament, aucun soleil ne tournait autour d'un autre, quand même le monde des esprits n'avait pas été créé, en ce temps là, seule Ma pensée et Moi seul était, brillait et existait.

Autour de Moi, tout était sombre, sans vie et rigide; Moi seul étais vivant. Comme une Pensée éternelle vivante, Je brillais seul dans toute la création ou, autrement dit, J'étais seul conscient d'exister, là où la pensée vivante et la lumière de vie, en tant que stimulateur de la vie, seules existaient.

Vous voyez, là le monde consistait seulement en un Être, une Pensée dans l'éther infini avec tous ses éléments inertes, trouvant son expression dans sa demeure centrale, Moi-même, en tant que vivant et existant.

Là, Moi seul savais : Je suis, Je vis. Et si vous voulez comprendre un peu cette condition, comparez-la avec la vôtre, vous qui êtes conscient d'être un tout complet dans la création entière, où chacun est conscient de ce que signifie : je suis, je vis.

Vous dites : "je suis," pourtant des milliers sur des milliers d'autres processus ont lieu en vous, sans que vous soyez conscients d'eux. Vous criez : "je suis!" Et le vêtement spirituel de votre âme, qui s'étend jusqu'aux terminaisons nerveuses capillaires de votre peau, comprend votre Moi entier sans que vous soyez conscient de la dimension ou de la mesure du corps humain.

C'est ainsi que J'étais, aussi Moi-même. Je vivais, Mon Être entier comprenait l'éther infini et exigeait seulement qu'un stimulus de l'intérieur incite cette immensité, c'est à dire Ma nature externe sans fin, à une activité animée.

Ainsi la pensée a précédé l'action, c'était la pensée qui d'abord a créé le Spirituel et ensuite le Spirituel dans le matériel.

Sans la pensée, rien n'aurait bougé depuis le centre en tant que Moi-même. Donc, ce fut le monde de la pensée qui s'est exprimé d'abord de façon éclatante dans tous les détails, puis a donné Mon esprit et l'a placé à l'extérieur de Moi et ainsi Mon monde matériel reçut l'impulsion nécessaire pour surgir, exister, se maintenir et se perfectionner.

C'est donc ainsi que vous devez comprendre le monde de la pensée comme un monde spirituel, abstrait, dans lequel les pensées sont les premiers stimulateurs, assimilateurs et préservateurs de tout ce qui est appelé le spirituel invisible et le monde visible matériel.

Ma première pensée en créant le monde et en souhaitant voir Ma conscience se refléter dans des esprits et des créatures vivantes, où la relation entre la lumière et sa réflexion resterait toujours existante, a été : "Que cela soit" et avec cela, tout tira son origine de Mon Être le plus intime, jusqu'au dernier atome, et prit vie. Spirituellement et plus tard, matériellement, l'assimilation de celle qui était compatible a commencé. Et le fait que les fonctions dans votre corps prirent effet jusque dans les fibres les plus minuscules, peut être aussi appliqué à Moi.

A partir d'une pensée "Que cela soit ", des millions de millions de conséquences se développèrent, comme le résultat de cause à effet. Partout la pensée était le principe d'incitation, son nouveau développement générant le succès suivant. Ainsi, finalement, d'une pensée tenue par Moi, comme Dieu infini et Créateur, la grande famille des esprits et le grand monde matériel ont surgis, et ceci d'une manière éternelle, de même que Je le suis. De même, Mes pensées créatrices, leur progression depuis leur origine, leur développement et leur perfectionnement éternel ou infini où une pensée en développe et en continue toujours une autre, est un processus éternel.

J'ai dû vous dire tout cela à l'avance pour vous donner au moins une vague idée de ce qu'est la pensée, sa dimension spirituelle et son importance. Car le développement spontané de la pensée peut finalement créer un monde plein de pensées, de sorte que, à la fin, tout ce qui existe soit simplement une enveloppe visible d'un monde spirituel invisible de pensées.

J'ai dû dire tout cela par avance, car vous avez l'habitude de traiter rapidement avec le sens des mots sans vous donner la peine d’en pénétrer le cœur plus profond, spirituel. Vous parlez souvent de la pensée, et pensez d'une façon si irréfléchie qu'il est étonnant que vous, en tant qu'êtres intelligents, né d'un Être spirituel tel que Moi, puissiez en avoir des concepts aussi superficiels qui vous mettent à part comme les habitants de deux mondes - un monde infini spirituel et un monde matériel se régénérant toujours lui-même.

Je vous ai prouvé que la pensée est le composant essentiel de tout ce qui est créé, et expliqué cet autre facteur de développement qui, ayant évolué spontanément, exerce une influence spirituelle sur la matière l'enveloppant. Retournons maintenant depuis notre sphère spirituelle de création vers des sphères plus étroites plus proches et plus compréhensibles, parce qu'elles touchent en partie à votre propre vie et en partie constituent même complètement votre vie spirituelle et matérielle, en la formant, en la maintenant et en la perfectionnant même.

À ce point Je souligne que, de même que dans le grand espace de la création, les mondes ont été formés et développés par la pensée vivifiante, votre vêtement terrestre matériel, ou l'expression extérieure de votre homme intérieur psychique, se forme et se développe conformément à son monde inhérent de pensée, qui imprime alors son type à la forme extérieure et au Spirituel le plus intime.

Ainsi vous verrez que ce grand monde de pensée est en fait le vrai et unique monde spirituel, selon lequel un jour tout sera jugé et classé. Car avec Moi la pensée a été le premier élément causal et donc c'est aussi dans chaque créature vivante le facteur par lequel, un jour, une fois évaluée, elle imprimera leur pleine valeur nominale sur les actions et les actes qui les suivront.

Quand J'ai fait retentir la première pensée dans les étendues énormes de l'espace, incitant le monde entier visible et invisible à l'existence par le "Que cela soit ", tout a commencé à prendre forme selon Mon Être. Car Moi, en tant que Dieu, Je suis infini et, en tant qu'Être, Je suis seulement l'amour combiné avec une vision infinie, seulement capable de création Spirituelle ou matérielle semblable à Moi, ainsi les mondes et même les esprits ont été créés conformément au Créateur d'amour et de sagesse en tant que tel. Ils étaient tous parfaits, sans faute, conformément aux lois divines et réglés pour se maintenir et se perfectionner, se conformant ainsi au grand but voulu par Moi, le Créateur.

Ce que J'ai fait en ce temps-là et la voie prise par Mes travaux correspondent à Moi, en tant que Créateur et Être éternel d'amour, et s'applique aussi à vous, en tant qu'êtres spirituels.

Votre forme extérieure est la réflexion fidèle de votre intérieur le plus intime. Cependant, dans votre cas, vous ne pouvez pas lire sur le visage de chacun ce que l'âme, dans des lettres hiéroglyphiques, y a souvent imprimé. Parfois seulement l’œil est le miroir de l'âme comme vous dites, et que vous le vouliez ou non il trahit quelques éclats de l'intérieur.

Cette science, qu'une fois, un défenseur ardent de la vérité et de l'amour (J.C. Lavater, Zurich) a essayé d'établir, c’est la physionomie, elle n'a pas été poursuivie pour l'avantage de l'humanité ; le monde serait dans une situation différente si chacun pouvait voir immédiatement quel genre de personne est son semblable.

Comment cela arrive, Je vous l'expliquerai aussi pour que vous puissiez voir comment tout est dans tout dans la création et qu'une loi permanente valable sur une grande échelle est aussi applicable à une petite échelle.

Je viens de vous dire que la conscience d'être vivant remplit l'âme humaine entière et, avec cela, le naturel physique extérieur, dans la même mesure que Mon grand univers est rempli par Ma conscience de vie divine et constitue la vraie réflexion d'elle-même.

Tout dans les formes de Ma création est en accord avec Mes lois divines et peut seulement susciter ce qui est divin, sublime et beau puisque tous les éléments créés proviennent du centre, de Moi-même, et s'étendent aux espaces les plus lointains partout où un monde peut briller. Partout ils luttent d’après les mêmes principes et tout le créé est la réflexion et l'expression de Moi, dans des images diverses et des créations. Ainsi sans votre volonté, le monde des pensées agit en vous de la même manière, manifestant une influence plus grande ou moindre sur les organes divers nécessaires pour l'exécution de la pensée. Ceci s'effectue par un processus mécanique, où la peau ou d'autres téguments d'organes divers se reflètent fidèlement et sont le miroir extérieur de ce qui constitue les pensées favorites de l'homme intérieur psychique.

C'est grâce aux pensées, ou au monde des pensées, que le processus de vie mécanique est accéléré, retardé ou même détruit. Selon l'effet de la stimulation des pensées sur les nerfs, ces derniers affectent les organes qu'ils desservent en tant que conducteurs. Ainsi aussi la santé, la maladie ou même la mort n'est pas le résultat direct de la rupture des fonctions dans le corps humain, mais le facteur causal qui est derrière un corps sain ou malade ; le fabricant d'un extérieur beau ou laid est la pensée passagère, invisible, qui fait picoter les nerfs et accélère les processus d'élimination ou le métabolisme. Puisque la plupart des passions sont le résultat de pensées élevées produites par l'amour elles laissent leurs traces dans la mine humaine; les formes belles ou laides de la face sont la réflexion de la vie de l'âme intérieure.

Vous pouvez voir quelles joies, quelles souffrances proviennent chez l'homme de cet imperceptible, mais cependant incessante activité de la vie intérieure spirituelle; et au contraire, comment des fonctions essentielles dérangées réagissent sur l'esprit, l'assombrissant même, de sorte que l'homme juge le monde, la situation générale et lui-même d'une façon totalement différente de comment il doit être, les conséquences en sont la maladie, la souffrance, la rigidité, ou même la mort prématurée.

Tout ceci à son origine dans le monde des pensées qui par sa réaction sur le corps, et le corps à son tour sur l'esprit, influence l'homme pour former d'autres conclusions, et exécuter d'autres actions. Puisque tout est spirituellement lié, ce monde des pensées exerce une influence sur d'autres gens, des familles et des nations, où les résultats spirituels ont un effet d'une grande portée, en particulier quand les hommes au pouvoir, spirituellement malade, apportent la misère et la font subir à des nations entières qui ne savent pas pourquoi il en est ainsi et ont oublié le fait qu'une idée favorite entretenue par un dirigeant sape sa santé et le porte à de fausses conclusions, étendant ainsi une misère indicible. Alors Je suis d'habitude blâmé, tandis que Je doit faire retourner en bien tout ce mal causé par les gens spirituellement et physiquement malades.

Quand vous contemplez ainsi le monde entier invisible des pensées, quel déferlement en avant et en arrière, quelle profusion de pensées vers le bien ou le mal en provenance d'une seule personne s'étendant souvent à des milliers, voire des millions d'autres; comment une pierre jetée dans une eau calme forme-t-elle cercles sur cercles autour d'elle jusqu'a ce que ce mouvement dérange le calme de l'eau dans les endroits lointains où des habitants plus petits de ces rivages éloignés sont incapables de comprendre ou de conjecturer que la raison de la destruction de leurs logements et la mort de leur progéniture est une pierre souvent jetée loin d'eux par un dévergondé!

Ainsi l'océan des pensées déferle et coule pour toujours. Dans toutes les créatures vivantes les pensées sont laissées fermenter jusqu'à s'élever comme des bulles dans l'eau calme. Tout pense, sent, cherche à améliorer ses conditions, sa vie, tout construit, détruit, fait des efforts, essaye d'extraire l'inconnu du connu. Donc, ce grand monde des pensées est en réalité le facteur principal de Ma création. Car ce monde, comme Moi, est illimité, éternel et, si les circonstances le permettent, infini.

Donc, efforcez-vous de surveiller de près ce monde spirituel des pensées, efforcez-vous de penser seulement comme il convient à Mes enfants. Car la pensée est le créateur de votre extérieur dans cette vie et votre marque pour l'au-delà. Là vous arriverez avec le résultat laissé par les pensées tenues par vous sur votre terre. Ici elles sont cachées aux autres; mais il n'en est pas de même là-bas. L'extérieur est secondaire à l'intime, l'expression extérieure n'étant qu'une image de l'intime. Là aucun subterfuge n'est possible, pas plus qu'il ne peut y avoir de secret devant les autres; chacun lit les pensées de l'autre et, en conséquence, la valeur morale ou le fait d'être sans valeur d'un individu.

Ce monde des pensées, en tant que transporteur spirituel de la matière, est aussi puissant parce qu'il crée inlassablement, construit, détruit, change et transforme, formant de cette façon une chaîne. Mais, vu dans son ensemble, il a une importance extrême, puisque selon les circonstances, l'élévation faible et l'évaporation de la pensé sont suivies de l'acte, les conséquences de cela ne sont pas seulement portées par ceux qui pensent cela en tant qu'individus, mais par le monde entier spirituel et matériel.

On ne peut pas visualiser l'infini mieux qu'en l'imaginant comme le monde des pensées. Car toutes les vitesses connues, toutes les distances et les espaces de temps disparaissent quand elles sont comparées avec la vitesse de la pensée, avec sa force et ses effets, en particulier quand il est doté avec le premier et aidé par le dernier.

Donc, Mes enfants, faites très attention quand vous marchez dans le grand royaume du monde des pensées, de rester des gens dignes de Moi. Chaque fois qu'une pensée interdite s'approche subrepticement de vous, voilez-la ou observez-la soigneusement. Car il y a seulement un petit pas entre la pensée et l'action et ses conséquences pèseront lourdement sur vous, comme sur les créateurs de la pensée.

Ne vous abusez pas vous-même avec l'idée que "c'était seulement des pensées, loin d'être réalisées!" Ce n'est pas vrai; en cela vous vous trompez. Car comme Je l'ai justement dit, si l'occasion surgit, la pensée se transforme en action qui, bien que repentie, ne peut pas être voilée. Elle est là comme un fait, comme un pilier de pensée sur le chemin de votre vie et vous pouvez alors, ou bien vous en réjouir, ou bien en avoir honte.

Je ne vous ai pas donné cet enseignement en vain. Tout a son Pourquoi et un grand Pourquoi est aussi à la base de cela, car Je sais seulement trop bien comment vous faites de la lumière à partir d'un processus de pensée et comment vous considérez qu'il est en réalité le plus fort alors qu'il est le plus faible. Car la pensée est une puissance spirituelle, et on ne doit pas jouer avec une telle force.

Je dois vous éclairer pour ainsi rendre l'échelle de votre conscience plus sensible, car vous appartenez pour toujours à Mon royaume spirituel et seulement pendant un temps court au royaume matériel.

Apprenez à penser indépendamment! Apprenez à penser logiquement! Apprenez à penser moralement! Vous devez devenir compétents de ces trois façons et vous trouverez plus facile de démêler l'avenir, d'évaluer le présent et de construire votre Moi spirituel dans la préparation pour l'autre vie.

Dans l'océan déferlant des pensées de millions d'êtres, efforcez-vous de ne jamais perdre prise sur la barre du gouvernail de votre homme spirituel; la pensée ou bien vous bénit ou bien vous condamne. C'est votre dignité intérieure qui vaut pour maintenant et pour toujours.

Cela est bon si les gens vous idolâtrent tandis que vous devez récriminer pour votre faiblesse, votre inconstance. Un jour vous devrez avoir pitié des adorateurs à cause de leurs illusions, aussi bien que de votre propre Moi.

Le monde des pensées, comme un grand livre de votre Moi, est votre manuel qui vous accompagne, votre sauf-conduit ici et votre passeport pour l'éternité où toutes vos marques de distinction sont inscrites, qui décidera de votre cours futur.

Efforcez-vous d'éviter d'avoir des pages vides dans votre grand livre, comme signe du temps que vous avez gaspillé, mais aussi des pensées écrites sur ces pages qui devront être ouvertes pour un examen minutieux, et vous feraient avoir honte de vous.

L'homme qui pense est votre photographie vivante, peinte par la lumière de l'esprit. Luttez pour en faire un succès qui vous montre comment vous serez si un jour vous voulez être appelé "Mes enfants".

Sur une photographie d'une personne la lumière du soleil matérielle ne cache pas les défauts, mais fait ressortir tout implacablement sur le papier réceptif à cette lumière. De même Ma lumière spirituelle de vérité montre à l'homme arrivant dans l'au-delà la forme humaine construite par son homme intérieur pensant pendant le cours de sa vie terrestre. Heureux celui qui passe cet essai des pensées et présente, sauf quelques défauts en raison des fautes involontairement commises, une image se conformant aux règles de la beauté, de l'amour et de la sagesse, ce que, en tant qu'une première pensée J'avais mise dans le monde entier et dans tous les êtres!

Assez sur cette pensée. Reconnaissez et pesez Mes mots! Le temps, le temps qui dévore tout, vous dévore minute après minute. La vie passe comme un rêve et un réveil est préparé pour vous dans la lumière éternelle de Mon monde des esprits où les pensées, les choses impondérables de cette vie, pèseront lourdement sur la balance de la valeur morale. Car là, l'esprit pèse ce qui est spirituel et désigne pour chacun son nouveau cours spirituel.

Et donc cet enseignement vous est donné pour vous montrer le pont permettant de sortir de la matière. Il vous a été donné déjà ici pour que vous puissiez parvenir à la citoyenneté d'un monde que vous avez une fois habité et auquel vous devez retourner de nouveau. En ayant une fois été là, comme les ramifications divines de Mes idées créatrices, vous Me reviendrez bientôt comme des êtres épurés spirituels, s'approchant toujours plus proche de Moi et Mes esprits! Amen.

Publié dans LE MONDE DE LA PENSÉE

Commenter cet article