LE LANGAGE

Publié le par estaran

 

Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 


15. LE LANGAGE

 
30 janvier 1871

Hier soir deux de vos frères ont discuté du style et de la syntaxe souvent en vigueur dans Mes préceptes, et qui n'étaient pas toujours conforme à leurs concepts de la grammaire allemande.

La première remarque critique de votre frère M. était que parfois dans ses tentatives de le changer, il a toujours dû retourner à l'ordre des mots choisi par Moi, sur quoi votre frère L. lui a donné la bonne réponse, en disant que l'on ne doit pas lire Mes paroles avec la tête, mais avec le cœur et leur signification sera toujours claire.

Puisque ce dernier frappe le clou sur la tête par sa remarque, J'éluciderai pour vous la façon dans laquelle on doit s'exprimer, quelle est la syntaxe juste et, finalement, la vérité fondamentale qui s'applique à Ma création entière, en commençant par le juste doute de votre frère M. et finissant avec le grand homme spirituel.

Avant d'entrer entièrement dans une explication plus détaillée de votre question, à savoir, pourquoi Mon style diffère souvent du vôtre, nous devons commencer toujours par l'essentiel et demander :

"Qu'est ce que le langage ? Comment est-il apparu ? Et quel était la tête réelle qui a fixé l'ordre de mots de la manière dont vous les lisez maintenant, les écrivez et les pensez ?"

En partant toujours du plus simple, on arrive plus facilement à la juste et vraie conclusion qui est comme une maison solidement construite sur le roc et qui ne peut jamais être détruite.

Commençons par cette première question : "qu'est ce que le langage ?", là nous devons répondre :

Le langage est une combinaison de sons différents produits par les parties de la bouche, et qui, dans leur diversité, souvent séparément, souvent en association, expriment un mot, et le mot, un concept.

Plus bas est le niveau spirituel des hommes, moindres sont les exigences qu'ils ont et donc ils se contentent de moins de mots pour exprimer leurs besoins et nommer les divers objets.

Ainsi, le langage est apparu quand l'un ou l'autre, grâce à des bruits articulés, a prononcé des sons dans le but d'imiter les notes produites par certains objets résonnants ou bien des sons inventés censés exprimer un quelconque besoin résultant du corps ou de l'âme; vous retrouver toujours cela dans le langage des bébés, de plus dans chaque famille, depuis le premier babil d'un enfant jusqu'à ce qu'il atteigne une communication meilleure, chaque enfant a sa propre manière particulière d'exprimer son besoin.

Qu'observez-vous quotidiennement avec les enfants et qui était aussi le cas avec les premiers hommes qui ont dû inventer beaucoup de mots eux-mêmes, mais pour beaucoup d'autres ils ont été enseignés à partir de Mon monde angélique, et grâce à leur contact intime, les mots étaient toujours en correspondance avec l'objet dont il était question spirituellement.

Quand l'humanité a augmenté en nombre, déjà après la chute du premier homme, à partir duquel la communication avec les esprits a été coupée jusqu'à votre temps, des langues et des dialectes mineurs se sont formés par milliers. Les hommes ne se comprenaient plus et on devait apprendre les langues des nations avec lesquelles on voulait entrer en contact, autrement une compréhension mutuelle aurait été impossible.

Bien sûr, les milliers de langues qui existent maintenant ont subi beaucoup de changements depuis leur origine jusqu'à présent. Certaines ont progressé, certaines ont régressé, conformément au niveau culturel et au développement spirituel des peuples.

Mais partout où une langue existe, ou a existé, une de ses caractéristiques, à l'exception des noms d'objets et des concepts particuliers à la langue, était aussi la manière de combiner les mots pour former une phrase et, finalement, aussi la manière de les enregistrer soit dans le scénario soit dans les images.

Quant à la syntaxe, à propos de laquelle vos deux frères viennent d'échanger leurs pensées sur la méthode employée par Moi, la première question est : "Comment la syntaxe doit-elle être en réalité, pour être traitée correctement ?"

Regardez, nous en sommes venus au point où, au contraire de la manière dont vous êtes habitués pour écrire, Je M'exprime souvent différemment.

Pour vous expliquer cela, entrons dans une discussion et d'abord demandons :

"Qu'est ce qu'une phrase ?" Une phrase est l'expression d'une pensée dans laquelle l'explication est, soit un concept, soit une action.

Donc, si Je veux expliquer une action, la phrase doit d'abord contenir un verbe agissant, comme l'expression de la volonté d'agir et seulement ensuite être suivi par le mot décrivant l'action.

Au moins dans le langage d’un esprit la première pensée fondamentale est : je veux faire quelque chose, suivie de ce que je veux faire.

Ainsi il est dit dans la Bible : "et Il créa la lumière", et non : "il a la lumière créée" (c'est la syntaxe typiquement allemande), ainsi que vous l'écrivez; le mot "crée" précède le mot "la lumière".

Eh bien, dans Mes préceptes cette même syntaxe est souvent trouvée et L. a tout à fait raison. En les lisant avec le cœur, c'est à dire spirituellement, la manière dont Je l'ai dicté, qui est aussi en usage dans presque toutes les vieilles langues de l'Orient et l'Asie ainsi que dans quelques-unes plus récentes, sera trouvée juste. Cependant, dans la vôtre (la langue allemande), la pratique d'insérer le nom entre l'auxiliaire et le verbe principal, parfois même des phrases entières conduit à faire apparaître à la fin le verbe exprimant réellement ce qui va vraiment arriver.

Car à la base de toute chose il y a un spirituel "Pourquoi?", ici aussi c'est de nouveau le Spirituel qui justifie Ma syntaxe et remplace "le Spirituel" par "le cœur", ce qui signifie que : si vous laissez de côté votre intellect et que, de même que Mes esprits, pensez seulement avec le cœur, vous accepterez aisément Ma syntaxe, aussitôt que vous abandonnerez le langage intérieur de l'âme et passerez à une vie orientée vers l'intellectuel, c'est à dire vers l'extérieur, vous perdrez aussi le bon ordre, comme c'est arrivé lors de l'apparition des langues.

Toutes les langues antiques de l'Asie et de l'Afrique sont comme la langue universelle de l'esprit. Elles doivent être écrites pour être lu seulement de droite à gauche, tandis qu'avec les langues de votre humanité présente qui vit seulement extérieurement, ou selon l'intellect, c'est exactement l'opposé qui est pratiqué, c'est à dire de gauche à droite.

Cette inversion, aussi, démontre ladite différence, à savoir, le matériel contre le Spirituel.

Dans la sphère matérielle, comme dans le corps humain, le côté gauche est le côté du cœur d'où le sang coule dans le corps entier; c'est le côté positif ou spirituel, tandis que le côté droit, celui où le sang est transporté aux poumons et plus tard retourne au cœur, est le côté négatif, matériel.

Ce qui est transmis par l'oreille à l'organe du sentiment et de l'émotion de l'âme, ou à l'homme spirituel, en provenance du monde extérieur, est l'aspect négatif et ce que l'âme dit au monde extérieur grâce à sa motricité, l'aspect positif.

Chaque chose a aussi deux côtés, un droit et un gauche, un négatif et un positif, un intérieur et un extérieur.

La peau humaine est à l'intérieur, positive sur le côté gauche, et négative sur l'extérieur ou le côté droit. Avec sa polarité positive elle élimine, mais avec sa polarité négative elle absorbe. Cela arrive un nombre incalculable de fois à chaque moment. Car la répulsion et l'attraction, la friction et sa chaleur produite, la destruction et la nouvelle création sont le premier principe de vie.

L’œil, en tant qu'organe réceptif des impressions extérieures, est négatif, mais en tant que miroir, positif.

Ce qui est ici désigné comme "positif" et "négatif" est, exprimé en termes différents, dans la vie de l'esprit par un rapprochement, ou un éloignement de Moi et de Mes lois.

Dans les premiers temps, quand les hommes et les nations étaient encore très proches de la vie d'esprit, ils ont inventé leurs langues selon leur état spirituel; en conséquence leur syntaxe et leur façon d'écrire. Cependant, quand graduellement ils se sont détournés de la grande loi naturelle, en prenant un faux chemin, leurs modes d'expression et leur écriture se sont perverties, au point que la majorité des langues plus récentes ont un faux style et une fausse écriture.

Les hommes ont échangé la langue de l'esprit du cœur pour une langue cérébrale de l'intellect et se sont détournés de Moi et de leur propre mission. Pour cette raison, beaucoup de choses dans la nature leur apparaissent tout à fait mauvaises alors qu'elles apparaissaient justes aux hommes primitifs vivant une vie simple.

Ainsi vous voyez qu'il y a depuis le cœur jusqu'au cœur, ou via le cœur ou via l'intellect un avant et un arrière, un attrait et une répulsion, une amélioration et une dégradation.

Ce que Je vous ai dit plus tôt de la peau, s'applique à chaque fruit, à chaque arbre et à chaque objet; partout il y a deux aspects par lesquels l'intelligence de l'intérieur se manifeste au monde extérieur, ou reçoit des impressions en provenance du monde extérieur, et partout on retrouve le positif - négatif, juste - faux, partout une attraction et une répulsion, un éliminant et un absorbant, le sens direct ou son opposé.

Ainsi cela est présent dans la création entière - jusqu'au grand homme cosmique, dont les viscères ne sont constituées de rien d'autre que de soleils, de comètes et de planètes et ceci jusqu'au toujours infiniment plus grand homme spirituel cosmique, dont les dispositions intérieures forment tous les cieux avec des aspects et des béatitudes les plus divers.

Ceux-ci absorbent aussi une nourriture extérieure qu'ils changent alors en Spirituel, éjectant ou expulsant ce qui est nécessaire à l'homme cosmique sous forme de substance spirituelle.

Là, l'ordre juste prévaut, Mon ciel est le cœur au centre duquel le grand pôle positif laisse émaner la bonté ; et les esprits du monde matériel sont le pôle négatif qui Me retourne tout sous la forme de Spirituel épuré, en ayant au préalable changé le négatif en positif, amorçant ainsi un nouveau changement.

C'est la grande loi fondamentale de la création : Moi, l'Amour, suis le pôle positif et vous, Mes esprits et Mes anges, en tant que composants absorbant, êtes le pôle négatif jusqu'à ce qu'après avoir beaucoup absorber et refouler, ce qui est équivalent au mouvement, ou à la vie, finalement Mon pôle positif, c'est à dire Spirituel existant pour toujours et immuablement, restera seul avec tout ce qui a été absorbé et spiritualisé comme Moi, aimera la paix éternelle et le bonheur et seulement l'attraction douce, et plus aucune répulsion ne pourra subsister.

Bien sûr, des éons et des éons de temps passeront jusque-là, mais il arrivera que l'esprit et la matière ainsi épurée et spiritualisée, renonceront à leurs principes issus de leur première impulsion et sous le règne desquels leur permanence ne pouvaient seulement être garantie que par le conflit et la dissolution, et vivront paisiblement côte à côte l'un avec l'autre, afin qu'il y ait l'unité parmi tous.

Maintenant vous voyez, Mes chers enfants, nous avons commencer par la question mineure et la réponse à L. et nous avons fini avec l'homme spirituel ; le même lien les relie avec toutes les créations; là comme une question mineure quant à la syntaxe de votre langue et ici dans l'immensité, avec des distances impensables pour vous, comme une puissance d'attraction et de répulsion.

De cela vous pouvez apprendre combien peu est nécessaire pour découvrir et élucider une grande vérité entière, une grande loi fondamentale de Ma divine Maison. Bien sûr, cela exige aussi que Celui qui peut vous l'expliquer, prescrive la même voie à tous les habitants des grands et petits mondes, à tous ces objets, qu'ils soient spirituels ou matériels. Cela exige que votre Père, qui veut vous expliquer que de si grands miracles se cachent dans des questions mineures, vous montre aussi combien peu est nécessaire pour comprendre, premièrement, Mon ampleur et, deuxièmement, Mon amour et apprendre à les estimer ! Amen.

Publié dans LE LANGAGE

Commenter cet article