LE CÔTÉ SOMBRE DE LA NATURE

Publié le par estaran

Les Mystères de la Vie

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 



32. LE CÔTÉ SOMBRE DE LA NATURE

 

5 février 1877

Dans beaucoup d'enseignements Je vous ai déjà montré Ma nature dans son plus bel aspect spirituel et matériel, Je vous ai montré que tout a été créé seulement à partir de l'amour, seulement pour le plaisir des créatures vivantes. Et encore il y a, dans la nature visible, dans la vie des animaux et même dans l'homme, beaucoup de choses, qui, face à tout ce qui a été dit auparavant, apparaissent comme une incongruité, et beaucoup d'homme peuvent peut-être dire : " Si je scrute étroitement le monde et la vie sur cette terre, tout n'est pas aussi rose que ce devrait être selon les messages mentionnés ci-dessus. Je vois des événements simples, qui détruisent des vies humaines ainsi que leur propriété acquise à grand effort. Je vois dans presque tout le règne animal seulement le vol et le meurtre, les poisons de toutes sortes et la vermine qui empestent les gens et les animaux. Je vois même comment les gens et des animaux deviennent le domicile de vers abominables qui ne peuvent même pas attendre que le corps soit mort. Et les gens et des animaux sont forcés de porter ces invités non désirés avec eux tandis qu'ils vivent et de les alimenter. Je vois, à coté des fleurs parfumées, des huiles et des épices, une masse de choses qui répandent leur puanteur nuisible et à côté d'une vie luxuriante je vois la décrépitude dévastatrice, qui avec sa mauvaise odeur repousse les gens et les animaux. "

"Tout cela n'est sûrement pas créé pour le plaisir, pour un séjour plaisant sur cette terre. Cela n'est pas là pour adoucir notre vie, sans parler d'être la preuve du grand amour paternel universellement loué de notre Créateur" et ainsi de suite.

Bien sûr, ci et là des objections peuvent être élevées contre Moi mais seulement par des gens qui considèrent l'apparent comme étant la réalité et qui, n'ayant aucune notion de Ma sagesse, sont incapables d'adopter Mon point de vue de Ma création et de la vie comme tel.

Ainsi, comme Je vous l'ai une fois dit dans un autre message, un de vos savants terrestres s'est exclamé dans son dégoût : "S'il y a un Dieu et si je devais le remplacer, j'aurais honte d'avoir arrangé un monde aussi mal que celui qui existe vraiment."

Afin d'éliminer tous ces reproches de la part de l'un ou l'autre d'entre vous qui serait pris par des doutes semblables quant à la sagesse de Mes décrets, Je veux maintenant vous élucider Moi-même autant que possible, Ma création et ses apparentes contradictions. Ainsi Je transformerai le côté prétendu sombre de Ma nature en un plein de lumière.

Cependant, Je dois d'abord faire précéder cette information par une explication sur Ma grande Maison et une description claire de Mon point de vue sur la vie.

Tout cela est fait pour que nous puissions nous comprendre les uns les autres, autrement tous les mots seraient seulement du travail perdu. Car sans faire ainsi il serait impossible de regarder le monde de Mon point de vue depuis que Je l'ai créé et, par conséquent, c'est seulement ainsi que Je peux savoir pourquoi Je l'ai créé et arrangé ainsi et non autrement.

Métaphoriquement parlant, c'est comme si deux hommes, un sur une montagne et un autre dans la plaine, voulaient discuter à propos d'une certaine vue éloignée. Bien sûr cela est seulement possible si tous les deux sont sur le même point de vue, car celui qui est dans la plaine ne peut probablement pas voir ce qui est clairement à la vue de celui qui est sur la montagne.

Par conséquent, Mes enfants, si vous voulez Me comprendre, vous devez monter jusqu'à Moi, car avec Moi il y a la lumière éternelle et avec vous et avec beaucoup d'autres il y a l'obscurité éternelle, ou au mieux un crépuscule léger. Ainsi, pour apprécier le côté sombre de Ma nature, vous devez d'abord comprendre ceci : Moi, en tant que Créateur de l'univers entier, le Seigneur éternel de toutes les formes de vie, J'en ai une idée totalement différente de vous, faibles enfants terrestres, qui êtes affrontés par la mort sous mille formes différentes. Pour Moi et sous Mon regard, il n'y a aucune mort, mais au maximum une transformation ou un changement graduel.

Donc, l'horreur que, sur votre terre, vous appelez "la mort" est seulement votre avis sur lequel vous basez la plupart de vos preuves, mais non le Mien.

De plus, vous devez vous rendre compte que votre terre n'est pas l'objet principal dans toute la création, mais que des centaines de planètes comme la vôtre et des millions de soleils constituent Mon royaume matériel cosmique. Pour cette raison, Mon souci est la conservation du tout, tandis que vous êtes simplement intéressés par la permanence de votre petite terre, qui dans Ma vue disparaît comme une goutte de rosée dans le grand océan.

Vous devez comprendre Mon monde d'une telle façon que Ma création entière pourrait facilement exister sans votre terre, même sans votre système solaire. Mais votre terre ne pouvait pas exister sans son soleil, sans sa connexion aux autres mondes, car tout est interconnecté comme une chaîne et travaille ensemble comme le rouage d'une horloge compliquée.

Vous Me critiquez à cause des catastrophes naturelles, qui privent souvent l'homme de toute sa propriété, le tuant même. À cela Je réponds que dans le royaume entier cosmique existe là une activité éternelle, une transformation éternelle qui consomme tout pour le renouveler à une plus grande échelle.

L'éther, cet espace infini, n'est jamais immobile. Ses plus minuscules atomes subissent continuellement des processus où tout vibre, tout se déplace. Votre air, un élément très mobile, comme l'éther, seulement quelque peu plus dense, ne peut pas échapper à ce mouvement; il est aussi en agitation, incité à participer au grand processus de conservation. Car le soleil, par l'influence de ses rayons chauds, affecte l'expansion et la contraction des couches d'air, qui cause à leur tour une perturbation continuelle dans l'atmosphère, pour que l'air froid puisse et doive toujours s'adapter à l'air plus chaud.

Ces rajustements causent et sont responsables de l'humidité ou de la sécheresse des couches d'air et celles-ci à leur tour des formations nuageuses, des phénomènes et des événements élémentaires souvent si nuisibles pour les gens pris individuellement, mais qui, vue dans leur ensemble, répandent seulement des bénédictions.

Ici un fait doit aussi être considéré : c’est que, dans certaines régions, les gens, par leur avidité et avarice, contribuent souvent à augmenter la fréquence avec laquelle ces événements arrivent, en réalité en les invitant. Par exemple, par la destruction des forêts ils permettent l'accès libre aux tempêtes et aux orages, et par suite les conditions climatiques de régions entières sont totalement changées.

Dans Ma grande Maison tout est bien calculé et c'est seulement l'interférence de l'homme qui peut apporter sa propre punition avec elle, parce qu'il pense que ses propres calculs sont meilleurs que les Miens.

Je dois m'occuper de l'équilibre nécessaire sur une grande échelle. J'ai arrangé Mes lois d'une telle façon que chaque fois qu'elles sont dérangées, il se répare spontanément, indépendamment de savoir si des êtres individuels subissent des dégâts pour le tout.

Vous entreprenez trop souvent des guerres qui détruisent impitoyablement la propriété de campagnards innocents, dévastent leurs champs, leurs graines, leurs troupeaux et étendent le désastre et la misère partout et, quelles sont les excuses que vous donnent vos dirigeants ? Ils disent : "Des objectifs plus hauts exigent la bataille pour la patrie, pour l'intérêt général où la fortune ou bien le malheur de l'individu ne peuvent pas être pris en considération !"

Vous dans votre petit pays considérez cette explication comme tout à fait justifiées. Cependant quand, dans Ma grande Maison, les principes généraux de la conservation considèrent qu'un événement élémentaire est nécessaire, Je dois, en accord avec votre jugement limité, commettre une injustice et pécher contre Mes attributs, Moi le Père disséminateur d'amour !

Vous voyez, combien rapidement vous êtes prêts à me juger, tandis que vous-mêmes répandez souvent très loin et inutilement une misère plus grande que vous ne savez pas mesurer et dont vous ne pouvez pas réparer les mauvaises conséquences !

Quant au vol et au meurtre dans le règne animal entier, c'est là que les hommes eux-mêmes sont les plus grands voleurs et meurtriers, surtout pour leur ventre ou comme passe-temps malveillant d'hommes indisciplinés, Je dois attirer votre attention sur le sujet susmentionné quand Je vous ai dit que pour Moi il n'y a aucune mort, mais seulement un progrès graduel.

Bien, comment ce progrès peut-il avoir lieu à moins que, dans la partie matérielle et la partie spirituelle des particules entourant les animaux, n'en soient incorporées de plus hautes qui exigent tous ces éléments et ces substances pour leur existence. Que faites-vous vous-mêmes ? Ne consommez-vous pas des produits alimentaires de tous les royaumes de la nature, qui contiennent toujours des particules spirituelles ou matérielles, que vous croyez être en partie nécessaire pour la construction de votre corps ?

Quelle est la différence entre vos chasses et le comportement des animaux ? La grande différence se trouve seulement dans le fait que vous pourchassez les animaux comme un passe-temps et non par nécessité, comme le lion ou le tigre, qui doit chercher leur proie. Car tandis que les animaux agissent par instinct, vous, qui vous vous prétendez des êtres raisonnables, votre âme prend du plaisir à observer un animal qui souffre, cela est quelque chose d'inconnu dans le règne animal.

Vous essayez de M'accuser de cruautés, vous qui les commettez en beaucoup plus grande quantité que Je ne le fais !

Regardez vos chasses et ayez honte de vous, car à cet égard vous êtes bien au-dessous de l'animal le plus bas !

Regardez, vos scientifiques de la nature et vos savants vous ont prouvé que, depuis la formation de la croûte terrestre, plus les animaux sont petits, plus leur force reproductive est grande. C'est vraiment le cas puisqu'une grande partie de la croûte terrestre et des montagnes consistent en coquilles et squelettes de tels animaux, vous pouvez déduire de cela que quand J'ai créé de telles dispositions J'avais d'autres buts en vue que seulement l'extension de la vie.

Vous voyez, depuis ses premiers commencements jusqu'au dernier cataclysme, la terre a été si richement bénie avec ces animaux que certains d'entre eux, dont les espèces se sont depuis longtemps éteintes, surpasseraient de beaucoup par la taille ceux vivant actuellement. Et donc vous trouvez, en dehors des nombreux producteurs, aussi les consommateurs, qui après chaque nouveau cataclysme ont servi comme matière première pour une nouvelle couche de la croûte terrestre.

Là la vie a en général été considéré, sans tenir compte des individus, mais tout a dû rapidement prendre part à l'arrangement de la terre pour en faire un domicile permanent pour le dernier être créé - l'homme. Alors que ces grands changements ont cessé, les phénomènes qui arrivent maintenant de temps en temps et les événements naturels sont seulement un faible écho des grands processus de la création.

En ce temps-là, quand votre terre, ayant progressé de la forme vaporeuse pour devenir une masse solide, a continué son processus lié au développement pendant des millions d'années, elle n'était pas le seul globe qui ait dû subir toutes ces transformations. Car toutes les planètes de votre système solaire se sont trouvées dans le même processus lié au développement. Partout il y avait de l'activité. L'éther a fourni les éléments pour générer l'atmosphère et la précipitation de ce dernier a formé les premiers commencements de la croûte terrestre.

Vous aussi vous avez vos années d'adolescence, où tout ce qui est en vous est en fermentation, où le sang circule au travers du corps plus rapidement et le processus du développement pousse en avant à l'âge de l'adolescence et, plus tard, à l'âge d'homme.

Votre terre, et tout le système planétaire, passe par une telle phase.

Moïse dans sa Genèse vous a dit quand la terre est devenue légère, quand la terre ferme a été séparée de l'eau.

Quand votre vie devient-elle légère, quand votre spiritualité gagne-t-elle plus de solidité ? N'est-ce pas seulement à un âge avancé ?

Cela était ainsi avec les plantes énormes et les animaux énormes.

La chaleur provenant de la croûte terrestre, son énorme productivité en animaux de chaque sorte, avec lesquels chaque cataclysme a ouvert la voie à d'autres créations, tout cela était les années d'adolescence de la terre, son temps de floraison. Cela avait de la signification seulement pour Moi et Mes grandes pensées créatrices. Maintenant les savants et les scientifiques de la nature peuvent lire dans les couches de la terre ce que J'ai, une fois, arrangée d'une main sage ; et aussi que J'ai seulement permis à l'homme d'être un témoin de Ma création une fois que le processus de fermentation à une grande échelle eut été achevé et que la terre fut rentrée dans une phase plus tranquille, afin de servir de domicile permanent à l'homme.

Quant aux poisons et aux odeurs pestilentielles, que vous trouvez sur votre terre en dehors des parfums aromatiques, c'est une question relative. Le poison n'est pas un poison pour tous les êtres et une mauvaise odeur n'est pas perçue de la même façon par toutes les créatures vivantes.

Qu'est en réalité le poison ? Vous voyez, le monde entier parle de ce mot mais personne ne veut en retracer l'origine. Et donc Je le ferai pour que nous puissions mieux nous comprendre.

Le poison est seulement l'opposé de ce qui est en accord avec telle ou telle nature. Par exemple, presque chaque médecine que vous prenez est un poison. On peut voir cela au travers de la hâte avec laquelle l'âme essaye de nouveau d'enlever le remède ingéré dans le corps. En conséquence, beaucoup de choses qui ne font aucun mal aux animaux, sont un poison pour l'homme, et même au contraire, lui servent souvent de médecine.

Si les serpents ont des canines toxiques cela signifie que cela est, premièrement, pour eux une arme et, deuxièmement, le moyen de soulager les derniers moments de la mort de l'animal qui est sur le point d'être consommé.

Cependant, les poisons des plantes et des minéraux, extraits au moyen de processus chimiques, sont des substances qui ont un effet paralysant sur le système nerveux de l'homme ou sont destructives pour d'autres organes et peuvent ainsi aboutir à sa mort. C'est là qu'entre en jeu l'intelligence de l'homme, car il doit être capable de se protéger contre tels poisons.

Il serait un peu difficile de vous expliquer pourquoi ces poisons existent dans Ma Maison. Car vous ne connaissez pas le processus par lequel tout pousse en avant et êtes incapable de comprendre que, en commençant par le premier atome d'éther, un processus ordonné a dû doucement conduire une chose à une autre, en l'élevant sur un niveau plus haut.

Ici il doit aussi être mentionné la critique concernant l'existence de la vermine, beaucoup d'entre elle empeste l'animal et l'homme et c'est une chose à laquelle l'homme, qui se considère toujours en premier, ne peut trouver aucune raison et aucun Pourquoi.

Alors que cette vermine a un certain rôle à jouer et une place à tenir, là où il n'y a aucune liaison d'un animal à un autre et où, en dehors de la formation matérielle et spirituelle de ces créatures, un facteur plus haut a été ajouté. Et cela n'était pas fait pour permettre à l'homme de tomber au-dessous de l'animal. Quant à l'homme lui-même, le principe de propreté doit le forcer à préserver dans son propre corps la noblesse spirituelle pour laquelle il est sur la terre. Ce rang spirituel doit toujours être maintenu par rapport au monde animal.

Les nations qui négligent ce principe sont loin au-dessous de l'animal, à qui l'instinct dit de tenir leur corps propre. Il y a, cependant, quelques exceptions à cette règle.

Quant à la décrépitude et surtout à l'odeur, en rapport avec cela, même dans la création un soin a été pris pour que les exhalations nuisibles et leurs mauvaises conséquences soient empêchées par des animaux comme les mouches, les vers et d'autres insectes. Ces derniers ont besoin de ces substances que vous qualifiez de nuisibles, pour leur alimentation et ils les transforment en leur propre Moi, préparant ainsi à leur tour leurs corps comme nourriture pour des animaux plus hauts.

L'odeur est de nouveau un signe qui vous a été donné pour que vous les hommes, appliquiez le principe de propreté et, comme les esprits, ne puissiez seulement tolérer que des choses convenables autour de vous, tandis que tout le reste appartenant au royaume matériel plus grossier doit se tenir loin de vous. J'ai doté vos sens avec l'impulsion de toujours rester des êtres humains, vous Ma progéniture vous ne devez jamais tomber au-dessous de l'animal.

N'importe quelle mauvaise odeur, n'importe quelle forme répugnante, n'importe quel mot trivial doit être pour vous un avertissement afin de devenir les citoyens d'un monde spirituel, au lieu de descendre graduellement vers le monde matériel, où seulement quelques hommes brutaux satisfont leurs désirs excessifs et trouvent leur joie dans la fange, comme des porcs.

Vous me blâmez du fait même que votre corps est déjà pendant la durée de votre vie un domicile d'une masse d'infusoires. Cela est principalement de votre propre faute, car la plupart de vos produits alimentaires consistent en de telles substances dans lesquelles, par la chaleur naturelle du corps, les œufs d'un tel animalcule sont incubés dans votre corps. Ces animalcules ont seulement trouvé une maison où la décrépitude et la décomposition leur fournissent de la nourriture.

Plus vous prenez dans votre estomac des choses facilement périssables (et à moitié décomposées), plus vous créez dans votre sang des éléments qui leur sont semblables et plus vous favorisez la formation et la procréation de tels animalcules, qui envahissent même les vaisseaux capillaires les plus fins de votre système circulatoire.

Si vous aviez banni les substances nuisibles de votre alimentation, votre santé s'améliorerait et votre vie serait prolongée.

Cependant, vous êtes habitués à ces fausses voies et donc Je dois les permettre jusqu'à ce que quelque maladie ne vous force à choisir plus soigneusement votre alimentation.

De tout ce qui a été mentionné ci-dessus vous voyez que tout n'est pas aussi cruel et épouvantable que beaucoup de prétendus apôtres de la vérité voudraient vous le faire croire et qu'il y a toujours une intention plus haute qui M'a motivée !

Puisque dans tout le créé J'ai établi comme principe principal celui de l'instinct de conservation, vous devez considérer que, en dehors de ce qui est absorbé, il doit aussi y avoir des substances dépensées. Si les premières contiennent la substance vivante, les dernières doivent être inutiles et comme apparemment mortes. Tandis que celles qui vitalisent ont un parfum plaisant, la substance dépensée doit avoir son opposé. Ainsi, si une nouvelle substance vitale dans sa forme est destinée à l'alimentation des plantes, des animaux et de l'homme, la substance dépensée ne peut pas avoir la même forme, mais doit en avoir une différente. Et si les substances originelles sont, pour le premier but, habillées dans de belles formes, elles doivent, dans le dernier cas, servir à d'autres buts, opposés en tout à ce qu'ils étaient autrefois.

Pour cette raison la décrépitude ou la décomposition sont un processus de combustion, pour que la transition nécessaire d'une combinaison à la suivante puisse être accélérée.

La plupart d'entre vous qui M'avez accusé à cause du côté sombre de la nature n'avaient seulement qu'une image partielle devant leurs yeux, et n'auraient pas pardonné "au Dieu esthétique" d'avoir créé quelque chose qui offense leurs yeux et leur nez.

J'ai donné à l'homme ses organes du toucher et la vision pour qu'il ne puisse jamais, en tant qu'homme, se priver de sa dignité spirituelle.

Pour cette raison ces organes sont toujours un signal d'alarme pour empêcher l'homme de devenir un animal.

Mon point de vue et Mes pensées créatrices sont trop grands et profonds pour qu'un être humain puisse les juger ou les saisir.

Bien sûr, il serait suffisant de tirer des conclusions à partir de beaucoup de choses scientifiquement trouvées pour expliquer ce qui parait incompréhensible, et là le résultat ne pourrait seulement qu'être favorable pour Moi. Car nulle part les chercheurs diligents n'ont jamais découvert une seule erreur ou n'ont trouvé de preuves que J'avais traité l'un ou l'autre durement. Partout ils constateront que tout a été bien considéré, vraiment, planifié pour l'éternité. Et puisque dans des milliers de cas ils doivent reconnaître cet ordre, J'estime qu'ils pourraient avoir assez de confiance en Moi pour ce qui est aussi des choses pas "facile à comprendre" voire inexplicables, et qu'il y a une raison spirituelle supérieure justifiée pour laquelle Je n'ai pas laissé les savants élucider ces contradictions apparentes, autrement dit : ce côté sombre.

Je dois être capable de présumer cette tolérance chez l'homme. Cependant, sa fierté de son peu d'intellect ne le permettent pas. En se considérant comme un être humain raisonnable, il se croit violé quand il ne sait pas tout, tout de suite. Et pourtant, considéré dans la lumière, il y si peu de chose de positif dans sa connaissance que cela ne vaut pas l'effort de s'en vanter.

Des milliers de milliers de miracles sont toujours cachés aux yeux des hommes. Beaucoup, et même la plupart d'entre d'eux ne les contempleront jamais tandis qu'ils sont dans leur corps physique. Mais peu importe combien ils en découvrent, ils seront toujours forcés de s'arrêter à l'Alpha.

C'est la preuve la plus claire que Je ne prends aucune fierté aux éloges de l'humanité. Car alors Je leur montrerais tout clairement, le micro et le macrocosme entier et cela les contraindrait à la vénération, et les mettrait au niveau de la poussière devant Mon omnipotence.

Vous voyez, Je pourrais faire cela et pourtant Je ne le fais pas ; pourquoi ?

Premièrement, parce que vous les hommes ne pouvez pas saisir et comprendre tout. Et, deuxièmement, parce que ce n'est pas la masse des dispositions merveilleuses de ce monde qui vous convaincra de Mon existence, mais que vous, créature doté d'esprit, deviez Me reconnaître spirituellement et selon cette reconnaissance (qui signifie l'amour) M'adorer en esprit et en vérité !

Ainsi le rapport est établi, ce qui signifie qu'il existe entre Moi et chaque créature.

Tout d'abord, l'homme doit reconnaître Mon omnipotence, Mon omniscience et apprendre ensuite à comprendre que l'amour était le facteur principal de toutes ces créations.

Je ne cherche pas à vous divertir avec Mes messages, mais seulement satisfaire un peu votre curiosité en vous expliquant les dispositions planifiées avec soin de Mon univers.

Quel avantage y aurait-il pour vous de connaître la ligne de démarcation d'où le dernier soleil envoie son clair rayon ? Quel profit tireriez-vous de la connaissance des dispositions de tous ces millions de mondes ? Que vous apporterait la connaissance d'où sont partis les premiers commencements infinitésimaux de la vie, à moins que vous ne reconnaissiez déjà avec le premier pas dans ce labyrinthe de miracles, le Père aimant, le Créateur bienveillant. Il n'a rien créé pour Lui, mais tout a été fait pour Ses êtres spirituels, qui sentiront Sa bonté, Son omnipotence, déjà dans le plus petit grain de soleil bourdonnant joyeusement dans l'éther! La connaissance, étant le résultat de raison, n'est pas suffisante. Le cœur doit être impliqué, lui qui, loin au-delà des limites de la compréhension a une connaissance innée qu'il y a de beaucoup plus grandes et magnifiques choses dans le monde des esprits que la matière ne peut vous offrir.

Beaucoup de choses qui sont incompréhensibles peuvent être expliquées déjà sur votre terre. Et encore plus vous attendent dans l'au-delà, là où la ligne de démarcation entre le sentiment et la compréhension est clairement définie.

Vous voulez Me voir et Me parler dans l'au-delà, là encore Je vous dis : "Il n'est pas possible de me contempler, en tant que le Seigneur de l'infini, dans Mon omnipotence entière, face à face. Car la créature ne peut jamais comprendre l'incréé, ne peut jamais complètement s'unir avec Lui ! Vous ne pourrez jamais M'atteindre, seul un éternel rapprochement est imaginable. "

Vous frissonnez à la pensée "d'infini", bien que vous puissiez imaginer une suite infinie. Cependant, pour vous, être sans commencement est une expression pour laquelle il n'y aura jamais aucune perception.

Donc soyez satisfaits avec ce que, de temps en temps, Je vous donne. Soyez satisfaits des petites découvertes et des inventions par lesquelles Je vous permets, par amour, de rendre votre vie matérielle un peu plus plaisante, un peu plus libre, pour que vous puissiez être plus à même d'examiner le spirituel, la vie plus profonde.

Ne cherchez pas à découvrir les secrets qui ne vous feraient pas avancer spirituellement beaucoup plus loin. Rappelez-vous vos astronomes, vous les croyez quand ils calculent les éclipses solaires et lunaires des centaines d'années à l'avance, parce que ces éclipses arrivent précisément à la minutes et à la seconde près.

Vous ne les mettez pas en doute quand ils vous disent que d'autres mondes existent à des distances fabuleuses, quand ils vous expliquent la formation de planètes et des comètes ce qui exige des calculs que vous, n'étant pas de la profession, ne pouvez ni saisir, ni comprendre.

Les astronomes vous disent que votre intellect peut le saisir et le porter et c'est ce que Je fais. Je vous donne ce qui est à votre avantage et tire le voile sur les énigmes hiéroglyphiques que, même si vous pouviez les lire, vous n'en seriez pas plus avancés.

Soyez rassuré, le monde a été créé parfait et sans fautes. Tout est à sa juste place et judicieusement connecté, pour qu'aucune chose ne puisse exister sans l'autre.

Le Comment et le Pourquoi sont les choses qui exigent plus que la raison humaine, qui est déjà ahurie en voyant un infusoire. Car malgré toute sa recherche elle ne voit toujours aucune fin, et elle n'est pas non plus capable d'en conjecturer une ! Le monde et Moi sommes aussi ainsi, comme Je vous l'ai souvent dit. Autrement dit, le monde est infini, il n'a aucune limite et il n'y a aucun nombre pour en définir sa durée, de même que Moi, en tant que Créateur, Je suis infini.

Toute résistance n'a aucune utilité. Ainsi il est, ainsi il était et ainsi il sera !

Cherchez à comprendre ces pensées et bientôt, avec une confiance ferme en Moi, le côté sombre de la nature vous deviendra aussi léger. Alors tout vous prouvera qu'un Créateur sage en tout, comme un père avec ses enfants, a des secrets qu'il ne peut pas vous dévoiler, non pas parce qu'Il ne le veut pas, mais parce que vous ne pouvez pas les saisir.

Ainsi, ayez confiance en Moi ! Puisque J'ai créé les grands mondes par millions, croyez que Je sais aussi à une petite échelle pourquoi J'ai arrangé l'une ou l'autre chose d'une certaine façon.

Croyez et ayez confiance en Mon amour et ne Me critiquez pas ce que vous ne comprenez pas et ce qui pourrait vous être dit, en tant que conclusion logique d'une connaissance innée :

"Celui, qui a arrangé le monde visible dans toutes les choses comme nous le voyons, a sûrement eu Ses raisons lors de la création de l'Invisible avec la même perfection opportune pour un but universel." Et avec cette croyance le côté sombre de nature cessera d'être sombre. Il peut déranger les incrédules, mais pas les cœurs croyants qui reconnaîtront qu'un Créateur, en tant que Père et en tant qu'Amour, peut arranger tout à partir de l'amour dans le seul but de contribuer à l'avantage de toutes les créatures vivantes ! Amen.

 

 

Commenter cet article