LA CROISSANCE

Publié le par estaran

 

 


Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 



28. LA CROISSANCE

 

Trieste, le 13 septembre 1875

Il y a quelque temps déjà vous avez voulu expliquer la signification de ce mot aussi bien que le concept réel de croissance à vos amis et sœurs. Cependant, vous avez bientôt manqué de la clarté de pensée nécessaire pour traiter ce sujet pour le plein avantage de vos frères.

Bien, Je vais vous expliquer maintenant ce mot aussi bien que le processus de la croissance dans son aspect spirituel et matériel, en ajoutant à cette explication une autre composante vers le grand édifice de la connaissance spirituelle. Ainsi vous pourrez de nouveau comprendre combien il vous est toujours inconnu et combien il devrait encore vous être élucidé, et pour cela on prendra seulement quelques exemples dans la nature concernant les choses qui ne réussissent pas le moins du monde à attirer votre attention parce que vous les voyez chaque jour.

Nous commençons de nouveau par la signification du mot, en demandant tout à fait simplement : "Que signifie en réalité, croître ?"

Croître signifie augmenter et augmenter signifie : ajouter quelque chose à l'existant, par lequel, dans le monde matériel, l'objet tire profit du point de vue de la taille (et du poids) et a progressé du point de vue de ses qualités spirituelles.

Bien, vous voyez tout cela autour de vous dans le processus de croissance. Tandis que vous êtes jeunes, vous pouvez même observer l'agrandissement et l'alourdissement de votre corps en observant la taille de vos vêtements successifs. Cependant, vous ne réussissez toujours pas à comprendre "la croissance" réelle autour de vous et en vous. Vous n'y portez aucun intérêt parce que vous voyez ce processus dans la nature continuellement autour de vous chaque jour. Et pourtant, si vous connaissiez le processus entier qui intervient ne serait-ce que pendant la croissance d'un simple brin d'herbe, vous vous rendriez bientôt compte que la croissance implique beaucoup plus que ce que votre intellect ordinaire temporel est capable de saisir.

Même vos scientifiques ne peuvent pas vous en dire beaucoup sur le processus de croissance. Eux aussi, malgré tous les moyens techniques, ne peuvent pas comprendre le mécanisme spirituel de fond de la croissance de chaque objet ou créature, en particulier ils pourraient remarquer que sa croissance ou "gain de poids" s'accompagne d'une simultanée "diminution de poids" (comme l'indique le processus du prétendu "métabolisme"). Cette diminution devient graduellement plus répandue avec un âge avancé et cause la mort "de la vie physique", ou la transformation dans quelque chose d'autre.

Afin de vous donner une vague idée de ce que se passe pendant le processus de croissance d'un objet vivant ou inerte, Je dois d'abord pour vous répondre à une question, à savoir : "Qu'est-ce qui incite exactement chaque objet à vouloir et devoir grandir ?"

Regardez, ici les savants ou des scientifiques de la nature auront immédiatement une réponse prête, qui sera la suivante : "C'est la loi de nature, qui veut perfectionner tout le créé vers son point de développement le plus haut!"

Bien, chacun peut se satisfaire "de la loi de la nature" si cela lui plaît. Cependant, celui qui veut se développer spirituellement, en essayant d'écouter et d'examiner les secrets spirituels de la matière, comme le sont les minuscules cellules invisibles à vos yeux, les vaisseaux et les créatures qui s'entrelacent mystérieusement ensemble par paquets, d'abord spirituellement et ensuite physiquement, la Cause Première de toute existence c’est à dire Mon propre Moi ne se satisfait pas "de la loi naturelle" comme réponse. Car sa connaissance exige des preuves plus fiables, à savoir, que dans le plus petit aussi bien que le plus grand, Moi, le Créateur et le Père de tout le créé, Je suis toujours le Même, et partout Je laisse le travail seulement à Mon attribut principal, l'Amour. Et c'est pour de telles personnes assoiffées de connaissances, qui s'efforcent de regarder partout seulement vers Moi, de reconnaître en tout seulement Moi, que ce nouvel enseignement servira en particulier comme un stimulus pour ne pas relâcher leurs efforts pour Me rechercher, Moi le Créateur, aussi dans le plus petit, afin d'apprendre à Me comprendre, Me ressentir et même à mieux M'aimer.

Vous voyez, de tels scientifiques comme Je viens de les décrire sont aussi sur la voie pour devenir "Mes enfants". Car il y a seulement une pensée qui motive leur recherche, à savoir : rechercher à connaître leur Père, aussi bien que possible. Pour eux le voile qui recouvre le processus de la vie quotidienne sera soulevé, pour que leur désir puisse être assouvi et ainsi une certitude spirituelle grandira par le biais de la connaissance intime ressentie et investiguée.

Vous voyez, dans chaque graine de semence est cachée une forte envie pour le développement et, aussitôt qu'elle rencontre les bonnes conditions favorables pour son développement, cette envie lui recommande vivement de développer ce qui y a été mis. De cette façon elle effectue sa transformation dans d'autres vaisseaux et organes, en l'accélérant et en la continuant jusqu'à ce que tout ce qui a été caché dans la graine de semence en soit parti et qu'aucun de ses constituants primitifs ne soit laissé comme tel.

Là où se passent les premières divisions de la structure cellulaire microscopique de la graine, le grand principe de vie de l'univers est au travail, en formant les structures de la cellule conformément à ses substances. Celles-ci, de nouveau combinées avec d'autres substances, se solidifient, adhèrent les unes aux autres pour former ainsi une cellule après l'autre dans lesquelles, après leur développement, la formation d'autres organes est à son tour préparée.

Ainsi, dans les premiers commencements le magnétisme et l'électricité en tant que générateurs de chaleur sont actifs. Ceux-ci, par la chaleur, cassent et décomposent d'autres substances, permettant ainsi leur élévation par la décomposition de ce qui est étranger, jusqu’au développement de leur propre substance.

D'abord il y a la forte envie spirituelle, qui pénètre la création entière et constitue Mon propre Moi. Cette forte envie, éternelle et infinie comme Je suis Moi-même, cherche seulement à perfectionner et à complémenter en passant d'un niveau à l'autre et incarne "le fluide" spirituel le plus subtil dans des liquides. Ces liquides en tant que tels sont de nouveau seulement de minuscules gouttes entourées par une membrane légère. Elles contiennent les premiers principes initiaux d'une vie éternelle en tant que parties d'un corps, lesquelles acquérront plus de densité au fur et à mesure que cette transformation progressera d'un niveau à un autre. Ainsi elles vous deviendront visibles avec vos instruments, mais seulement après beaucoup de transformations.

Et ainsi le processus se déroule sans arrêt dans toutes choses. Partout les structures cellulaires s'étendent, rejetant ce qui dans leur substance n'est plus nécessaire pour la conservation de leur propre vie et absorbant continuellement de nouvelles substances. Ces dernières leur sont fournies à chaque instant d’une durée infinitésimale en partie pour leur propre, en partie pour une autre vie.

Ainsi, ce qui vous est invisible, imperceptible et impondérable, se solidifie dans une masse dense et, stimulé à l'activité par la chaleur, devient apparemment liquide. Alors, graduellement, elle se condense de nouveau conformément au besoin de la cohésion pendant une plus courte ou plus longue période, avant qu'un autre niveau n'ait été atteint où ces cellules initiales doivent ouvrir la voie pour d'autre, plus compliqués.

Ainsi ce processus, qui irrésistiblement et constamment se déroule dans le royaume entier spirituel et temporel, est le premier stimulus de tout ce qui est créé pour le mener vers son but. Et cette forte envie consiste en ce que vous appelez "la croissance", mais que J'appelle "la vie spirituelle", qui, au milieu de ce qui est apparemment inerte, en vient vite à l'idée spirituelle, éternelle d'un Créateur et Père qui bénit tout. Ainsi se forme une chaîne qui se poursuit depuis la première pensée ou idée, en tant que partie constitutive de Moi, pour gagner l'éternité, l'indestructibilité, l'infini. Dans cette guerre il est prouvé aisément que même dans la roche la plus dure, de même que dans le dernier ange spirituel, la même puissance, le même principe prévalent. Dans le royaume matériel cette puissance attire ses semblables et, d'après le même principe, s'efforce aussi dans le royaume de l'esprit d'égaliser tout, pour que, de tout le matériel créé, quelque chose d’apparenté au spirituel surgisse. Alors, en progressant de plus en plus loin, et en devenant de plus en plus pur, plus subtil, plus sublime et beau, et ainsi plus perfectionnée, il est attiré vers son Créateur. Et donc il peut de nouveau atteindre le but d'où, des millions d'années précédemment, il a été expulsée comme un simple rayon de lumière dans les espaces énormes de la création.

Regardez, vous qui êtes des créatures sourdes, en qui repose le germe de l'infini, chaque jour le soleil s'élève au-dessus de vos têtes comme un transporteur de vie, vous apportant la vie, la lumière et la chaleur. Mais vous errez sous lui indifféremment. Personne n'imagine, même en un instant, ce qu'un rayon de lumière tombant sur votre sol peut y accomplir. Personne ne comprend combien de force divine vitale, de matériau spirituel réside dans ce simple rayon de lumière, envoyée d'une distance grande de millions de kilomètres sur la couverture atmosphérique d'un autre globe, d'où il vous est reflété. En éveillant de nouvelles combinaisons chimiques et en étendant la vie, il stimule tout vers l'activité, pour que tout puisse accomplir son but, et ainsi le développement, la croissance, les augmentations peuvent avoir lieu, comme Moi, dans Mon amour infini, Je l'ai prédestiné à cela il y a longtemps.

Et un tel rayon de lumière, prêté à un soleil par un autre, n'est pas non plus sa propriété. Car il lui a aussi été donné par d'autres, des mondes toujours plus grands, avec un effet mutuel se continuant jusqu'aux limites du monde matériel. C'est pourquoi le facteur principal de toute vie a dû subir autant de transformations dans le royaume spirituel comme une avance à son entrée dans la vie matérielle.

De Moi sort le rayon de lumière spirituelle, il pénètre le monde entier des esprits, le sature, l'anime, le perfectionne. Puis il va dans le monde matériel, de soleil en soleil, de planète en planète, de comète en comète, apportant partout une nouvelle vie par la décomposition et la transformation. Pénétrant finalement à l'intérieur des mondes, pour le perfectionnement de leur propre masse matérialisée comme l'est la roche apparemment morte, il s'élève graduellement de nouveau, raffiné par la décomposition, partout dans la palette entière de la végétation, du monde animal, de la race humaine. Et, après un temps, une période de transformation, sa matière se dissoudra et ce qui ne peut pas être dissous sera spirituellement perfectionné.

Ainsi le brin d'herbe absorbe de la terre ce que le soleil par sa lumière et sa chaleur prépare pour cela. Et il développe, cultive et accomplit son destin à savoir, contenir les éléments et les produits alimentaires qui sont utiles pour d'autres organismes.

Et ainsi dans ses racines sorties de la première graine, se déroule le premier processus, qui se manifeste dans un effort double, une absorption de ce qui est en dessous et une absorption de ce qui est en haut.

Ainsi ce brin d'herbe, une chose insignifiante pour des millions des gens, est debout entre deux mondes, le monde de son sol sur lequel il grandit et un monde plein d'influences spirituelles. Celles-ci, venant de loin, doivent achever en lui ce qui n'était pas possible avec seulement ce qui provenait du dessous. Ainsi le brin d'herbe grandit, ainsi chaque chose créée, chaque animal et chaque être humain grandit.

Et ce que vous voyez ici dans le matériel, existe de même spirituellement dans chaque vie individuelle. La vie spirituelle de chaque animal est destinée, premièrement, à son propre développement et, deuxièmement, à celui d'autres vies. Sans arrêt, d'un niveau à un autre, le développement spirituel et les aptitudes spirituelles se succèdent progressivement jusqu'a ce que dans l'homme, une autre destinée spirituelle vienne encore plus en avant. Car l'homme a été doté de moyens donnés seulement en moindre quantité à tous les autres êtres créés, à savoir, les moyens de communication. Ainsi nous pouvons dire à autrui avec des mots bien articulés quelle impression la nature qui nous entoure fait sur nous et quelles impressions et quels sentiments agitent notre cœur.

Le langage, la communication, est toujours limité. Car il y a toujours d'autres communications qui peuvent bien mieux et plus facilement exprimer ce qu'une âme peut sentir dans les moments les plus sublimes et que ne le peut votre langage terrestre avec des mots. Cependant, il n'est pas si facile de vous rendre tout cela compréhensible, parce que vous ne pouvez en réalité seulement penser qu'en termes humains.

En raison du fait que l'intrusion du monde de l'esprit, ou son intrusion dans l'esprit, se manifeste plus fréquemment et plus fortement dans l'homme que dans tous les animaux, il a été chargé du devoir d'utiliser ces impressions et de se rendre digne de sa patrie spirituelle.

C'est précisément parce qu'une lumière de l'esprit, un soleil spirituel brille sur lui, que cet homme doit grandir et se développer spirituellement afin de se faire digne de son Créateur, qui l'a placé au milieu de merveilles, l'homme lui-même étant la plus grande des merveilles. Ici il prendra conscience de sa position et de l'influence de la lumière du soleil substantiel et aussi de celle du soleil spirituel, le plus intensif, de sorte qu'il puisse grandir et se perfectionner lui-même. Ici il peut devenir digne avant que la grande transformation ne s'approche de lui, c’est à dire la transformation spirituelle avec la perte du corps physique pour qu'il puisse en revêtir un plus léger et spirituel et ce qu’il aura tissé à partir du corps matériel terrestre déjà pendant sa durée de vie, lui servira de vêtement. Et meilleur il sera, plus facilement les grands rayons du soleil de l'esprit pourront le pénétrer comme ils pénètrent dans le brin d'herbe sur la terre, et pourront réveiller ce qui est inerte en lui. En absorbant l'océan de lumière au-dessus de lui, il deviendra un vrai habitant du royaume de l'esprit où, de même que la fleur dans le champ se tourne heureusement vers le soleil, il pourra aussi seulement se tourner vers le grand soleil dans Mon royaume de l'esprit, et absorber dans de grandes déglutitions, ce qui lui était impossible de faire tandis qu'il était encore dans son corps terrestre.

Ainsi l'homme grandira alors spirituellement, se développera spirituellement et deviendra un habitant du royaume de l'esprit et un enfant du Créateur dans la maison duquel aucun soleil ne se lève, mais où la lumière de vérité brille pour toujours.

Contemplez donc quelque peu plus attentivement le monde qui vous entoure. Réveillez votre connaissance spirituelle. Il se trouve là toujours beaucoup de Spirituel caché dans la création matérielle; cependant, il ne peut seulement être remarqué que par quelqu'un ayant la vue claire, et jamais par une personne spirituellement aveugle.

Je vois tout. Si vous voulez devenir Mes enfants, vous devez aussi avoir une vue plus aiguë et, loin au-delà de la matière et de sa durée, voir clairement devant vos yeux le germe réel originel de toute créature, le but réel suprême de l'univers entier. Seulement alors sera accessible, en dehors de votre croissance physique, en dehors de votre perfection physique et de votre mission terrestre, une croissance spirituelle, une prospérité spirituelle et un ciel spirituel plein de bonheur. Ce ciel sera d'abord dans votre propre le plus intime, il s'étendra alors autour de vous, puis jusqu'à Moi, où vous reconnaîtrez en tout le Père éternellement aimant. Cependant, ce Père a réservé ce plaisir spirituel le plus grand seulement à ceux qui se sont préparées dans leur cœur pour le porter et le saisir.

Ainsi, Mes enfants, grandissez dans la connaissance, dans la compréhension de Ma création matérielle. Ne vous perdez pas dans les choses terrestres vaines qui sont seulement d'une brève durée, mais recherchez l'Indestructible, l'Éternel, cherchez Moi. Avec cet échange entre le matériel et le Spirituel vous ne perdrez rien, mais gagnerez seulement et serez enthousiasmé comme Je veux grandir, matériellement aussi bien qu’être compris spirituellement. Amen.

 

 

24 septembre 1875

Dans Mon dernier propos Je vous ai expliqué ce que signifie la croissance et comment elle arrive dans le monde matériel et dans le monde spirituel. Je vous ai montré et illustré la croissance d'un brin d'herbe, aussi bien que la croissance du progrès spirituel de l'homme et de tout le monde de l'esprit, comment la croissance est réalisée et comment elle progresse toujours en se perfectionnant elle-même, afin d'accomplir sa mission.

Dans ce propos Je veux de nouveau vous expliquer le monde spirituel au moyen du monde matériel, et comment dans la plante, par exemple dans le brin d'herbe, la croissance pousse visiblement vers un autre produit, vers l'épanouissement ou la fleur. Alors comment, vu d'un point de vue terrestre, le même processus se développe aussi dans l'homme; dans le monde Spirituel ce processus a lieu de la même manière et le résultat obtenu dans le grand monde des esprits est invariablement le même, conformément à l'épanouissement ou la fleur. Cependant, cela ne peut seulement qu’être indiqué par des correspondances.

Vous voyez, quand une plante se développant à partir d'une graine de semence commence à croître, à se développer, à s'organiser, la question immédiate à poser à son Créateur est sûrement celle là : "Dans quel but grandit-elle ?"

Bien, puisque Moi, en tant que Créateur spirituellement pensant de l'univers entier, J'ai dû avoir un but avec tout ce que J'ai créé, comme vous en avez un chaque fois que vous voulez réaliser quelque chose, la réponse à cette question est bien sûr la suivante :

Je n'ai pas créé la plante pour passer le temps, ni laisser son organisation entière au hasard, vous pouvez facilement le découvrir par un examen minutieux. Car vous vous rendrez bientôt compte que toute cette forte envie, cette formation et cette progression dans l'organisme d'une plante poursuit un certain but, qui a comme étape suivante, hormis le développement du tronc et des feuilles, l'épanouissement ou la fleur. Ici, sous une autre forme, un autre organisme a surgi, qui ne ressemble pas du tout au premier et qui, à son tour, prépare dans son utérus la voie pour une autre phase de développement. C'est le but final de la plante, à savoir, le fruit ou la graine pour une nouvelle plante de sa propre sorte.

Comme dans le royaume des plantes, il en est de même dans le règne animal et même dans la race humaine, pour autant que le développement du corps soit concerné, lui qui est censé servir d'instrument pour la perfection de l'âme qui y demeure.

Considérons maintenant d'abord spirituellement avec une grande attention le processus entier du nouveau développement dans le royaume de la plante et passons de là par analogie dans les autres royaumes.

Regardez, la dernière fois Je vous ai expliqué comment dans le brin d'herbe, une cellule s'ajoute à une autre, une fibre à une autre et comment elles se développent, comment (métaphoriquement parlant) les gouttes de sang conduisent les sucs dans toutes les parties de la plante, et arrivé là ils sont transformés, cassés et développés de nouveau. Vous avez vu qu'une puissance spirituelle guide ce mouvement, le stimulant vers quelque chose qui, dans sa formation primitive, est toujours imperceptible. Maintenant que vous savez tous que l'épanouissement ou la fleur est le deuxième centre de gravité, qui peut être appelée une nouvelle formation, vous savez aussi ceci : En dehors de tous les moyens pour la conservation de la plante existante, d'autres éléments sont aussi absorbés de la Terre Mère. Ceux-ci, exposés par le biais du tronc et des feuilles au processus de la lumière, produisent, chez beaucoup de plantes, des fleurs aromatiques, qui avec leur iridescence plaisent à vos yeux et avec leurs parfums plaisent à vos sens.

Bien, l'épanouissement ou la fleur n’est rien d'autre que le produit d'un matériau grossier auquel s'ajoute une substance d'âme plus subtile et du Spirituel divin. C'est un état où un temps spirituel bienheureux prévaut; où, après beaucoup de travail, en commençant par le grain de semence, par le tronc et les feuilles, la plus belle partie qui est plus étroitement lié à la lumière a été transformée en un complexe entier. Métaphoriquement parlant, vous pouvez le considérer comme le temps des noces de la plante où, ravie de son accomplissement, dans sa parure de noce elle se délecte de la lumière du soleil et de la lumière spirituelle créatrice, après avoir arraché, dans l'effort et la lutte, tous les ingrédients nécessaires des matériaux bruts.

En se délectant dans la conscience de ce qu'elle a réalisé, elle balance doucement sa petite tête dans la brise légère. Toujours tournée vers le soleil, elle communique son parfum et son arôme, comme une partie caractéristique de sa nature, à l'air, aux plantes, aux animaux et aux personnes qui l'entourent.

La plante est dans sa parure de noce. Ce qui est le plus subtil et le plus étroitement lié à la lumière est habillé dans des feuilles tendres, qui avec de nombreuses veines minuscules suçantes absorbent autant de la lumière que leur travail nouvellement commencé l'exige. Car la plante, ayant réalisé son état de noce ne s'arrête pas là. Elle est toujours poussée en avant, de plus en plus haut vers d'autres buts spirituels. Le plus fin devant toujours être séparé du plus grossier. Du grain de semence ont ainsi surgi, après le délabrement de l'enveloppe extérieure, les premiers éléments, les racines, au moyen desquelles la partie intérieure de la graine a pris contact avec le sol l'entourant. Ainsi les racines absorbent les premiers éléments nécessaires pour la formation du tronc et la sève du tronc, conduite ainsi vers le haut, est raffinée afin de former les feuilles. Et seulement après que ce qui appartient au tronc ait pu être absorbé dans le tronc et dans les feuilles, seulement alors ce qui appartient à la feuille, l'organisme de la graine originelle conduit vers le haut encore d'autres substances, d'autres éléments, vers la lumière du soleil, la lumière du monde entier stellaire et vers l'univers entier spirituel. Cette substance la plus fine, spirituellement développée de la matière, incluse dans la fleur comme le résultat de l'état de noce, effectue la fructification et la procréation. Et c'est pourquoi toute chose créée par Moi, engendré seulement une fois par un Dieu infini et Seigneur, doit de même porter le germe de la durée éternelle. Car seulement de telles créations sont dignes et adéquates pour un Dieu, pour Moi.

De même que l'état de noce doit être un temps de réjouissance pour avoir atteint un but, de même le temps de la fleur dans le royaume des plantes est la période de la vie la plus intensive. Là toutes les facultés sont développées et tous les nerfs et les fibres anticipent avec curiosité et impatience le moment où le bonheur le plus haut, le but le plus haut est atteint et où le divin Éternel célèbre la victoire la plus grande. Cet acte, célébré même dans le produit le plus petit avec tous les moyens mis à sa disposition par la nature, a cette grande signification parce que c'est la préparation d'un acte de création qui n'est pas matériel, pas seulement spirituel, mais analogue au divin.

Ainsi la plante en est arrivée à ce moment où de créée, elle devient créatrice.

Comprenez-vous maintenant la valeur d'une fleur, vous qui maltraitez si grandement ces créations spirituelles les plus hautes, sans jamais considérer en pinçant une fleur combien vous endommagez spirituellement la plante comme si vous enfonciez un poignard dans son cœur. Car ce cœur essaye de déborder de bonheur, de félicité, de gratitude pour son existence, parce qu'il a atteint son niveau spirituel le plus haut et se prépare pour la formation du fruit.

Vous les hommes vous êtes tous mornes, essayant sans succès de savoir ce qui se passe dans le processus significatif de la moindre nature vivante. Vous connaissez seulement vos propres sentiments, vous ne considérez que peu ou pas ceux du règne animal entier et n'avez aucune notion de la vie spirituelle d'une plante ou du règne minéral. Je vous dis encore que tout ce que J'ai créé a une vie spirituelle, une vie infinie, une indestructible Éternité qui, quoique nié par vous, existera toujours. Cela, cependant, étant une vie spirituelle fragile, ne peut seulement être compris que par une âme sensible très subtilement formée, mais pas par les êtres créés qui, quoique hautement placés dans le plan de création, sont toujours dans la fange des passions les plus basses jusqu'à leurs oreilles.

C'est pourquoi beaucoup d'explications sur des produits divers naturels, des lois naturelles et des dispositions dans le monde entier créé vous ont été données par Moi pour que vous deviez ouvrir grand vos yeux spirituels pour reconnaître le grand monde des esprits qui s'étend loin au-delà de la matière, intervient dans tout, travaille et s'entrelace partout. Et partout, même dans ce qui vous semble le plus matériel, il vous a été démonté que la pensée spirituelle créatrice provenant de l'Amour éternel est à l'origine de millions de formes différentes.

Ce qui a été dit du royaume des plantes, du brin d'herbe, de sa fleur, de son fruit, est également vrai du règne animal et de la race humaine.

Dans la formation de l'animal ou du corps humain c'est de même une étincelle divine de Mon Esprit, qui est insérée dans une cellule minuscule, et qui forme, à partir de là, le corps et le système nerveux et circulatoire. De la même façon que dans la plante elle lutte pour former la fleur, elle construit aussi dans l'homme et dans l'animal quand elle a fini la structure osseuse, quasiment comme une fleur, la masse cérébrale. Là toute l'intelligence, tout le Spirituel y est concentré ce qui est essentiel pour la vie et pour la formation et le nouveau développement de la race.

Dans l'animal, ces périodes de floraison sont souvent marquées par des conflits violents et de grandes excitations dans le système nerveux entier. L'animal est toujours mené par Ma main et seulement quand le temps vient pour l'accouplement il sent Ma force au degré le plus haut, le conduisant vers quelque chose qu'il ne connaît pas à coup sûr, bien qu'il en ait souvent un pressentiment.

Aucun acte de création ne peut être effectué calmement (ce qui signifie sans une excitation puissante). Il est une interférence permise avec Ma force et, naturellement, le processus doit affecter tous les organes essentiels de telle sorte que, bien qu'ayant seulement l'apparence d'un mélange de matériel, quelque substance spirituelle puisse être de nouveau libérée. Ces dernières, de nouveau attaché dans la matière, posséderont toujours la force suffisante pour graduellement se développer spontanément et lutter pour un niveau spirituellement plus haut. Comme dans l'animal, où le front est surtout tourné vers l'avant, aussi dans l'homme, le cerveau avec sa substance gélatineuse, avec ses circonvolutions, est la place de toutes les qualités spirituelles nécessaires pour l'âme. Il lui sert, premièrement, à rester en contact constant avec le monde extérieur et, deuxièmement, par le développement et la spiritualisation du matériel, à préparer l'homme psycho-spirituel comme l'habitant d'un éternel au-delà. Là il se perfectionnera et m'imitera autant que son organisme et ses capacités spirituelles permettent cela déjà sur la terre.

Ce qui dans l'animal est "l'instinct" et dans la plante "la loi", est donné librement à l'homme pour sa propre utilisation pour que, quoique capable de l'excitation la plus haute, il puisse apprendre à surmonter ses propres émotions. Ainsi il Me deviendra un égal qui librement, sans contrainte, ne devra jamais transgresser les frontières de la loi morale. Malheureusement, cela arrive maintenant avec la plupart des personnes et elles doivent aussi en porter personnellement les conséquences.

Regardez, dans l'homme c'est le cerveau où toutes les grandes choses sont pensées et ressenties. Le cerveau est la place des attributs spirituels, mais il ne pourrait pas exister isolément s'il n'était pas, comme tous les autres organes, constamment activés par un autre complexe de nerf. Vous connaissez ce complexe de nerf par le terme "le plexus solaire", autrement dit : le centre nerveux dirigeant les mouvements involontaires. C'est vraiment là la place de l'âme. De là elle forme et tisse le corps, supporte et répare là où il y a des dégâts et accélère les battements du cœur quand l'homme est placé émotionnellement dans la douleur ou la joie.

De là il informe par la parole et le regard le monde extérieur de ce qui paraît à l'intérieur et qui, via l'oreille et l’œil, atteint le plus intime et est spirituellement digéré là.

La plante, par la lumière, son effet et ses rayons, est en connexion avec le monde entier spirituel, aimant son temps de bonheur, son état de noce. De même l'homme, s'approchant de son temps de floraison, aime cette influence du monde des esprits plus haut qui l'entoure, qui vit dans et à l'extérieur de lui, tissant et supportant tout. Ainsi laissez pousser les sentiments du premier amour, le réveil d'un état qui essaye de complètement supprimer la vie matérielle. Et cet état, un de vos sages grecs vous l'a décrit comme l'état le plus haut dans l'homme, il est toujours connu comme "l'amour platonique".

En effet, c'est ainsi que ce premier amour doit être compris. Car c'est le temps de la floraison de la nature humaine, qui pousse à l'acte de création afin d'engendrer un nouvel étant qui, cependant, ne doit pas devenir un état matériel, mais un produit spirituel.

Il est seulement naturel que par le contact intime des corps les plus belles illusions doivent disparaître, car Je ne vous ai pas créé esprits incorporels, mais des êtres humains terrestres. Je dois implanter ce que ces esprits avaient goûté alors qu'ils étaient des êtres spirituels, comme un germe dans un être nouveau-né, tandis qu'il est dans l'état mortel.

Cet amour, ce sentiment de béatitude, ce bonheur, qui mène les deux sexes à être ensemble, doit être l'impulsion unique pour la création d'un être qui est aussi destiné à un jour Me ressembler.

Pour créer de tels êtres, la dignité spirituelle la plus haute est exigée, pour que le résultat soit digne de son Créateur!

Vos conditions sociales, vos basses passions ont pour la plupart empêché à ce premier amour d'être le dernier aussi sur la terre. Votre sensualité, par l'usage impropre de vos fortes envies, a depuis longtemps créé un monde dont les habitants, à peine nés, se précipitent déjà vers la mort. La plupart des personnes des deux sexes, ayant lutté avec volonté, misère et déception, ont, à la suite de cet ennui, engendré des enfants, qui sont comme leurs parents et les imitent dans tout. Eux aussi, à la porte de la mort, sauront aussi peu que leurs parents pourquoi ils sont nés et pourquoi ils doivent mourir.

Soyez assurez, Mes chers enfants, J'ai créé le monde pour qu'il prenne un chemin tout à fait différent de celui que vous voyez maintenant. J'ai donné la forme la plus excellente à l'homme. Je l'ai placé avec sa fleur, c'est à dire son cerveau, en comparaison de l'univers entier, instillé en lui avec la capacité de Me pénétrer par ses pensées, traversant l'espace entier cosmique. Je l'ai doté avec les organes qui lui permettent, malgré la matière, de sentir la présence d'un monde spirituel, grand, sublime, qui, quoique s'étendant loin au-delà de lui, est néanmoins seulement dans son propre le plus intime. Je lui ai donné des sens, des moyens de veille avec lesquels il peut contempler Mes miracles, des oreilles avec lesquelles il peut écouter Mon harmonie et un langage pour montrer tout son état spirituel le plus intime à ses semblables. Car, de quelle utilité serait tout ce que l'on voit, tout ce que l'on entend, sans la communication ?

L'homme a ainsi été placé ici sur votre petite terre comme le seigneur de ce globe terrestre de peur qu'il ne se plaigne que Je l'aie traité pauvrement. Par Mon ancienne descente J'ai donné et ai laissé un enseignement, qui, à lui seul, est suffisant pour que cela soit rappelé pour toujours à toute l'humanité.

Je l'ai doté avec des cadeaux spirituels pour qu'il utilise toute chose sur cette terre pour sa vie matérielle, de peur que la vie matérielle soit un obstacle dans le développement du spirituel.

Je l'ai mis en liberté; il peut agir et juger indépendamment et peut choisir comme il le souhaite.

Je l'ai établi sur ce globe terrestre, en effet, comme le seigneur unique et voyez comment il a abusé de tout : son corps, son environnement, les plantes et le monde animal lui sont subordonnés! Et maintenant J'ai même ouvert le royaume spirituel pour lui, Je lui ai montré tandis qu'il est toujours dans la chair ce qu'il est censé apprendre seulement après sa mort et malgré tout cela, tout est en vain!

Il continue à délirer comme un fou. En cédant seulement à sa passion la plus basse, satisfaisant seulement son intérêt temporel, il Me désavoue, ainsi que Mes lois, piétinant même la dignité humaine. De cette façon il devra porter les conséquences qui en résulteront nécessairement.

J'ai créé cette petite terre, aussi bien que les grands globes solaires et cosmiques, pour d'autres buts que ceux conjecturés par des hommes.

J'ai créé Mon univers entier pour qu'il soit une grande harmonie des sphères, où tout est censé respirer l'amour; non pas un lieu où il faut persécuter l'autre avec la haine et l'envie et où on asservit et tue des milliers de ses concitoyens pour des buts égoïstes.

Non, ces beaux sentiments, que J'ai développés pour vous chez la plante, dans la croissance, dans la floraison et dans la procréation, ce que prouvent eux-même les hommes et les animaux, n'ont pas été mis dans vos cœurs en vain. Mon monde doit être et devra retourner à cet état. Car ceux qui violent Mes lois provoquent leur propre punition. Et quand Moi-même J'ai maintenant affaire directement avec vous, il vous en arrive seulement peu parce qu'il y a une grande différence entre Mon enseignement et celui des hommes. Une autre raison est que cette humanité s'est attirée beaucoup de désastres par son propre faux comportement avant qu'elle ne devienne flexible et capable d'absorber de meilleures choses. Alors le matériau sera prêt à partir du vieux qui, depuis longtemps oublié, aura ruiné l'édifice de la vie spirituelle humaine et pourra alors être reconstruit, non temporairement, mais de manière permanente. Alors une autre génération engendrera d'autres enfants, sentira de nouveau l'amour que Moi-même J'avais planté dans leurs cœurs. Mais, se rappelant leur propre dignité, ils n'emploieront pas improprement les attributs dont Je les avais dotés, mais l'emploieront seulement sagement.

Ce monde deviendra de nouveau tel qu'il a été une fois : un paradis où seulement cet attribut prévaudra et qui, seul, Me constitue totalement. Alors l'Amour sera donné, et l'amour sera reçu. Cela donnera la mesure juste à la terre et à ses habitants, en accord avec la place spirituelle significative qu'ils ont toujours tenu dans la chaîne énorme de toute Ma création.

Donc, grandissez, Mes enfants! Ouvrez vos yeux, non seulement physiquement, mais aussi spirituellement! Rendez vous compte que tout, autour de vous, même la plante ou le brin d'herbe, que vous piétinez souvent étourdiment sous vos pieds, a une vie spirituelle. Rendez vous compte que, derrière cette enveloppe, même de la chose la plus minuscule, il y a là quelque chose d’inconnu. Un quelque chose qui est sans cesse occupé et qui contribue au grand plan de perfectionnement et de retour à Moi de toutes Mes particules les plus petites que J'ai une fois fait sortir pour leur mise à l'épreuve, il y a des éons de temps. Chaque seconde, des millions d'êtres et de choses passent dans le Spirituel et, chaque seconde, des millions d'êtres sont à leur tour matériellement incarnés. Tout forme une chaîne et, de même que dans un puit où un seau descend, un autre monte, ainsi dans l'espace de la création, le décès et l'apparition se serrent toujours la main.

Il n'y a sur votre terre aucune place où il fait constamment de nuit ou constamment jour. Le coucher du soleil dans une région correspond à l'aube dans une autre. Ici, les gens vont prendre leur repos fatigué du travail, là, le même rayon de soleil, frappant vos yeux fatigués, réveille celui qui est encore somnolent pour un nouveau travail. Ainsi est Ma création. Avec la croissance, la floraison et le renouvellement de la création, l'horloge du temps va toujours son cours. Mais seulement l'homme spirituel peut comprendre cette lutte éternelle pour le but le plus haut. Et seulement l'investigateur spirituel et l'observateur perspicace de Ma nature visible peut donner la clef avec laquelle il peut découvrir aussi derrière cette transformation matérielle le grand processus spirituel qui sera le réel point principal, le principe primordial et le but suprême de tout le créé!

À maintes reprises Je vous dis et vous appelle : dépassez votre connaissance terrestre-temporelle et intellectuelle! Ne vous satisfaites pas d'être inspiré pendant quelques instants par Mes messages, mais tenez-les toujours dans vos cœurs. Partout où vous allez, partout où vous êtes, vous serez accompagné par la pensée que tout n'est pas comme il semble être et qu'il y a les lois que l'on ne peut pas transgresser impunément.

Comprenez la grâce qui repose dans Ma communication directe! Elle doit être prise beaucoup plus sérieusement que vous ne le faites par votre voie habituelle, car chaque négligence, chaque tiédeur vous apportera sa propre punition.

Déjà il y a plus de mille ans J'ai dit à Mes disciples : "Veillez et priez, de peur que vous n'entriez en tentation!" Aujourd'hui Je vous dis de nouveau : "Veillez et priez" de peur que vos propres passions ne vous prennent en remorque et fassent de vous des esclaves, tandis que vous êtes nés pour être des seigneurs!

Avec vous, l'esclavage n'est pas de mise, chacun veut être libre. Partout bougonnent la servitude, la tyrannie, et pourtant, qui est le plus grand tyran de d'humanité présente, si ce n'est pas vos propres passions!

L'humanité a depuis longtemps abandonné le trône sur lequel Je vous avais placés tous. Seulement quelques individus comprennent encore ce à quoi J'ai destiné l'homme. Cependant, ils sont toujours trop faibles et ils sont trop peu pour exercer une influence décisive sur le destin de toute l'humanité, mais patience! Ici aussi une croissance et une floraison viendront et l'embryon de la connaissance spirituelle se déroulera. Et de même qu'une fleur donne son miel comme nourriture à toute une masse de créatures d'un autre monde, cet embryon aussi, brillant dans la lumière la plus glorieuse et dans les plus belles couleurs, communiquera la nourriture de son contenu à des milliers, une fois qu'assez de substance amère aura été absorbée.

Ainsi, Mes enfants, prenez aussi ce message comme la suite du dernier et ingérez-le. Je ne vous l'ai pas donné juste pour le feuilleter, mais que vous agissiez en conséquence.

Considérez que le temps court et beaucoup plus rapidement que vous ne l'imaginez. Les heures, les jours, les années courent et beaucoup parmi vous atteindront la fin du cours de leur vie beaucoup plus tôt qu'ils ne le croient.

Assurez-vous qu'il n'est pas trop tard et que vous ne devrez pas obtenir avec difficulté dans l'autre monde, ce qui est ici tombé à vos pieds en abondance.

Cela vous est donné comme un message de remontrance et pour que vous agissiez en conséquence. Amen.

Publié dans LA CROISSANCE

Commenter cet article