GEJ10 Prédiction du Seigneur à Barnabé

Publié le par estaran

 



GEJ10 C167

Prédiction du Seigneur à Barnabé


1. Après cet assez long discours d'excuse du Pharisien, qui avait nom Barnabé, Je dis : « J'accepte ton excuse et ta confession et te pardonne tous tes péchés ; et celui à qui Je pardonne ses péchés, ils lui sont remis au ciel comme sur la terre.

2. Une autre fois encore, tu seras un bon ouvrier de Ma vigne et devras en supporter beaucoup pour l'amour de Mon nom. Quand ce que Je viens de t'annoncer arrivera, tu te souviendras de cela ; mais sois sans crainte, car Je ne te laisserai pas seul !

3. En ces jours, le royaume des cieux subit une grande violence, et ceux qui ne l'arracheront pas avec violence ne le conquerront pas.

4. Il ne Me reste que peu de temps pour être parmi vous et pour œuvrer encore en ce monde comme à présent ; ensuite, Je serai transfiguré d'une manière bien fâcheuse et bien triste pour ce monde, et c'est alors seulement que Je fonderai pour tous ceux qui croient en Moi un royaume de vie éternel où Je demeurerai, et tous les Miens seront là où Je suis.

5. Crois-M'en, qui croit en Moi, se conforme à Ma doctrine, M'aime pardessus tout et son prochain comme lui-même recevra dès ce monde la vie éternelle et ne mourra plus jamais, quand bien même, si cela se pouvait, il mourrait cent fois selon son corps ; car, de même que Je continuerai à vivre de Ma propre autorité quand ce corps terrestre M'aura été ôté, son âme continuera de vivre avec Mon esprit qui est en elle, et elle sera bienheureuse et régnera avec Moi pour l'éternité ! »

6. Tous, ils furent contents de cette promesse et ils la crurent.

7. Comme le soi était venu, l'aubergiste Me demanda s'il n'était pas temps de préparer un vrai repas.

8. Je lui dis : « Le repas que Je préfère est d'avoir retrouvé tous ceux-ci, qui étaient de Ma famille et s'étaient égarés ; mais demande aux autres ce qu'ils veulent manger. »

9. Barnabé se leva et dit : « O Seigneur et Maître, pour nous aussi, le repas le meilleur est que Tu sois venu à nous et que nous T'ayons reconnu pour Celui que Tu es ! Au reste, nous avons assez de pain et de vin. Que nous faut-il de plus pour nourrir nos corps ? »

10. Pourtant, Je dis à l'aubergiste : « Va donc dans le cellier que tu as dehors, et vois ce que tu pourras y trouver de bon pour les Juifs que nous sommes. Fais-le bien préparer, puis mets-le sur la table. »

11. L'aubergiste sortit, et, sur une grande table qui servait à poser la nourriture, il trouva une bonne quantité de poissons déjà ouverts et bien nettoyés. Tout surpris, ils levèrent les bras au ciel, lui, sa femme et ses enfants.

12. Rempli de joie, l'aubergiste revint à nous et dit : « Mes chers hôtes, un troisième miracle ! Vous savez combien il est difficile de trouver des poissons dans notre contrée, et voici que la grande table où je prépare les mets dans mon cellier est si chargée d'excellents poissons tout frais, mais déjà nettoyés, que nous aurons en abondance pour plus de trois jours ! Il ne reste plus qu'à les préparer - ce que j'ai déjà ordonné ; et nous pourrons nous rassasier d'un mets des plus rares: »

13. Barnabé dit alors, et de même Dismas : « Toute chose est possible à Dieu, et cela ne nous étonne plus puisque nous avons parmi nous Celui à qui rien n'est impossible. Car Celui qui a pu peupler toutes les mers, les lacs et les fleuves de toutes sortes de poissons et d'autres bêtes peut bien aussi faire naître partout de Lui-même autant de poissons qu’Il le veut ; aussi nous confessons à présent qu'en cet homme, Jésus de Nazareth en Galilée, est incarnée la totalité de la divinité ! Et celui qui croira autre chose est bien loin de la vérité. »

14. Je dis : Demeurez dans cette foi et ne laissez personne troubler votre cœur ; car c'est par cette foi en Moi que vous serez justifiés devant Moi, et Je vous donnerai la vie éternelle et vous ressusciterai au Dernier Jour ! »

15. Et ils furent contents de ces paroles

Publié dans BARNABE

Commenter cet article

estaran 17/11/2009 12:36


comment peux-tu rester encore incrédule après avoir à notre disposition toutes ces révélations transcendantales qui nous rappellent notre dimension spirituelle, dignité que nous perdons à cause de
l'illusion de la matière, des plaisirs des sens
Tant que tout va bien pour soi-même, pourquoi aller plus loin dans l'inverstigation de l'être
Je te souhaite longue vie, assez longue pour que tu ai le temps de trouver le fondement de ton être


Marc de Metz 11/11/2009 17:37


Bonjour Estaran. Je ne vais accueillir « officiellement » que demain matin ton blog. Aujourd’hui, je viens de l’accepter parmi ceux des Architectes d’intercoeurs. Demain je publierai un article sur
mon blog pour y annoncer ton arrivée. J’ai rajouté dès maintenant sa bannière dans la galerie des Architectes d’intercoeurs. Celle-ci est accessible en permanence au début de mon blog dans le
module « Rencontrer les Architectes d’intercoeurs ». J’ai de prêt un article pour annoncer ton arrivée sur mon blog en me servant d’éléments trouvés sur le tien. J’ai tenté de le faire amicalement
et d’une façon attractive. Je te souhaite la bienvenue parmi nous avec ce nouveau blog. Je te remercie d’avoir souhaité nous rejoindre parmi les belles personnalités et les beaux talents que tu
connais sans doute déjà ou que tu y découvriras si tu le désires. La solidarité est une valeur partagée par beaucoup d’entre nous. Je suis heureux que tu nous rejoignes. Je te souhaite une très
belle fin de cette journée. Je ne peux que te proposer de ne pas hésiter toi aussi à aller à la rencontre des Architectes d’intercoeurs. @micalement, Marc de Metz. Je vis parfaitement heureux sans
aucun besoin d’aucune religion mais je suis très respectueux de celles et de ceux pour qui la religion est nécessaire dans leur vie.