CORPS, ESPRIT ET ÂME

Publié le par estaran

 

 

Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 


5. CORPS, ESPRIT ET ÂME

 
18 juillet 1870

Ces trois mots étaient souvent mentionnés dans Mes messages et vous avez déjà une notion générale de la signification du "corps", de "l'esprit" et de "l'âme", aussi bien que de ce qu'ils signifient dans leur sens spécial, spirituel.

Puisque dans tous Mes Messages, il se trouve quelque chose d'infini, il est toujours possible d’en tirer quelque chose de nouveau et de spirituel, nous essayerons donc d'extraire de ces mêmes messages une autre signification, qui peut-être aussi importante que l'ancienne, ou même plus haute et plus sublime.

Puisque Mes instructions sont toujours données point par point, l'explication du corps ou de la matière comme prison pour les esprits ou comme Mes pensées et Mes idées fixées dans la matière, est en accord avec votre capacité de compréhension initiale. Maintenant que vous êtes devenus plus mûrs et avez jeté des regards plus profonds dans les secrets de Ma création, J'éclairerai pour vous ces mots sous un aspect différent, pour vous faire prendre conscience ainsi d'un nouveau champ pour l'éclaircissement de votre âme et la préservation de votre esprit. De cela vous pouvez voir que, bien que Je répète des mots déjà employés et expliqués, Je peux toujours en trouver d'autres aspects à partir des explications déjà données pour que vous puissiez découvrir sur ces sujets de nouveaux miracles et de nouvelles preuves de Mon amour et de Ma sagesse. En effet, J'ai voulu essayer, en tournant autour de ces mots plus de mille fois, de vous en montrer de nouveaux aspects à vos yeux étonnés. Mais venons-en au fait.

Comme Je vous l'ai expliqué dans des messages précédents, "le corps" s'identifie toujours avec "la matière" et Je vous ai montré aussi que dans la matière il n'y a vraiment rien le matériel, mais seulement un lien avec le Spirituel. Je vous ai dit de même que la matière constitue Mes pensées et Mes idées fixées, qui restent matière ou corps tant que Je ne retire pas Mes pensées et idées enfermées et incarnées dans cette matière ou ce corps.

Toutes ces explications sont correctes, premièrement, parce qu'elles désignent ce qui est vrai et, deuxièmement, parce qu'elles proviennent de Moi.

Cependant, si nous voulons comprendre ce concept "de matière" ou "le corps" sous un aspect différent, Je vous demande d'abord : qu'est-ce que le mot "corps" signifie en réalité ?

Regardez, en vue de mieux comprendre et d’être tiré ensuite vers le haut, pas à pas sur la grande gamme de Mes créations et de Mon Être lui-même, nous devons d'abord établir le concept d'un mot et ne pas nous arrêter étourdiment à l'énonciation du mot "corps" sans une description plus précise de sa nature. Bien, commençons alors, comme les élèves quand ils apprennent à lire, par l'alphabet.

Le mot "corps" dénote en réalité une chose complète, séparée des autres et indépendante parmi l'infini illimité avec des dimensions, en particulier une largeur, une longueur et une profondeur.

Ainsi le corps est quelque chose qui occupe un espace et a une enveloppe qui permet à son être individuel d’être séparé de l'Être entier universel.

Malgré tout cela, un corps peut se présenter sous tous les degrés de densité et de poids, il peut vous paraître infinitésimalement petit et impondérable, mais d'un autre coté se retrouver condensé dans la roche la plus solide tel que le granit, qui est appelé substance originelle du corps terrestre. Il reste toujours un corps, une chose séparée, qui peut avoir des dimensions qui, dans l'état volatil, sont immensément grandes, mais dans l'état solidifié extraordinairement petites; ces corps peuvent alors, par la forte envie d'attraction et d'annexion des corps qui leur sont semblable, former des roches, des terres, des mondes, des régions solaires etc.

Donc, le corps en tant que mot est l'expression de quelque chose qui existe physiquement toute seule, qui s'est séparée du grand Être universel, pour former une entité existant indépendamment.

Le corps est divisible à l'infini, mais vos yeux et vos instruments ne réussissent pas à vous le montrer. Cependant, il existe toujours avec ses dimensions sur les trois côtés, et pour que cela soit plus compréhensible pour vous, avec une ligne de démarcation où sa divisibilité cesse et où le Spirituel emprisonné à l'intérieur a son commencement.

Sans corps il n'existerait pas de création visible!

Il y a des corps ou des substances qui sont transparents et impondérables, comme la lumière et l'électricité; cependant, elles ne le sont seulement que pour vos yeux, mais pas pour les yeux de l'esprit.

Pour vos yeux, tout ce qui émet un rayon de lumière, sans que celui-ci ne se réfléchisse sur sa surface, est invisible. Mais comprenez bien ceci, vous ne voyez pas les objets parce que la lumière tombe sur eux, mais vous les voyez seulement parce que le rayon lumineux se réfléchit sur eux.

Vous ne pouvez pas voir un rayon lumineux s'enfuyant dans l'infini.

Donc, quand quelque chose est un corps de très peu de densité, il n'a pas d'existence pour votre œil. Et sans la chimie, qui vous montre les divers "éléments", vous pourriez croire n'avoir à faire qu'à un seul, comme par exemple avec l'air dans lequel vous vivez, que vous respirez et que vous cassez chimiquement dans vos poumons pour en extraire la substance essentielle contenue à l'intérieur, puis vous exhalez ce qui est épuisé ou carbonisé.

Tous ces composants sont inexistants pour vos yeux tandis que pour votre corps ils sont perceptibles. Si "le sel de l'air" ou, comme vous dites, l'oxygène, manque et qu'il ne subsiste seulement que le carbone, la vie cesse pour vous et pour toutes les créatures vivantes qui l'inhale, ces dernières deviennent alors la proie de la mort. La même affirmation s'applique au troisième élément principal de l'air: l'azote.

Mais dans l'air sont contenus beaucoup d'autres substances dont toutes ont des corps, mais sont imperceptibles à vos sens.

Ce qui, dans l'air est déjà plus dense, se trouve aussi dans l'éther sous une forme plus raffinée mais dans l'air le plus proche de la terre on le trouve sous une forme plus grossière et plus dense. Dans l'eau cela est sous une forme plus solidifiée avec l’eau liquide et même avec la glace, puisque l'air ainsi condensé du fait de l’absence de chaleur est devenu un corps dense et compact.

Les étapes du processus de solidification des métaux les plus solides et les plus lourds ainsi que des roches contenues dans la terre commencent, pour la plupart d’entre eux, par une phase liquide.

Ces choses, extraites et séparées de l'Être universel sont appelées "des corps" ; ils représentent à une échelle ordonnée la création entière de Mes pensées fixées. Depuis le premier et impondérable mais cependant atome physique, J'ai construit la gamme entière des choses, de la moins parfaite à la plus parfaite, jusqu'à Moi, partout dans toutes les régions solaires avec leurs globes jusqu'à Mon ciel le plus haut, où, même la plus parfaite enveloppe de Mes pensées créatrices a toujours quelque corporéité qui, cependant, mesurée avec vos sens, serait quelque chose de tout à fait spirituel!

L'existence du monde entier physique est concernée de la façon suivante :

De même que les esprits veulent s'associer, de même toutes les substances élémentaires ou les corps naturels ne peuvent pas résister à la grande pression de la force d'attraction et conformément à Ma pensée créatrice universelle se rejoignent ensemble dans une certaine mesure, parfois avec des formes définies et pensées par Moi et parfois en se montrant elles-mêmes à l’œil physique dans des formes irrégulières.

Ainsi tout ce monde des corps est uni par la même obligation d'amour quoique chacun soit séparé de l'autre et soit le transporteur visible et invisible de Mes pensées, autrement dit, de l'étincelle de Mon Esprit qui a été mise en eux sous une forme plus ou moins liée.

Ce qui pousse ces corps à s'attirer ou à se repousser conformément à certaines lois, afin de former telle ou telle forme est la forte envie universelle reçue de Moi et qui est en réalité l'esprit emprisonné dans la matière. "L'esprit" (ici l'esprit de la nature) ou "la force naturelle", comme vous l'appelez, est la même chose.

L'esprit est la forte inclination inhérente à chaque corps pour préserver sa forme, qu'il a façonné selon son intelligence, pour aussi longtemps que l'existence d'une enveloppe physique correspond à l'esprit qui y demeure.

C'est l'esprit et son enveloppe qui, au-delà de tout caractère éphémère comme l'est votre force naturelle, fait le corps tel qu'il est vraiment.

Si le corps subit un changement, l'esprit de la nature qui y demeure s'échappe en se dissociant en particules d'esprit qui s'uniront avec d'autres esprits(de la nature) pour former un esprit plus haut sur la gamme de Ma création, conformément à ses vêtements d'intelligence mais avec un corps différent.

Au cours de ce changement, la matière autrefois cohésive ou le corps montent alors en partie ou descendent en partie d'un niveau.

Le Spirituel qui est dans le corps le pousse à changer, et l'esprit, poussé par sa forte envie, accède à nouveau à une autre création pensée qui le ramène vers une matière purifiée telle qu'était la substance (d'âme) à son origine, et en l'unissant avec d'autres corps d'un niveau plus haut, c'est à dire avec le domicile d'esprits intelligents, le conduise tout près de la perfection dans Mon grand Univers.

Qu'est en réalité l'esprit ?

À l’exception de ce qui est mentionné ci-dessus, par ce mot on doit comprendre vraiment quelque chose d'incorporel.

De même que certains liquides quand ils sont fortement raffinés et cassés développent un fluide éthérique, que ce soit d'une façon naturelle soit chimique, qui ne peut alors plus être perçue par la voie des sens grossiers, mais seulement parfois par les nerfs olfactifs.

Mais ce n'est pas de cette sorte "d'esprit" dont Je veux vous parler, car c'est toujours un corps, bien qu’il soit d'une sorte raffinée.

Ce que J'entends par "esprit" est un influx qui sort de Moi, une ramification de Ma force divine qui, bien que limité dans sa sphère d'action, est néanmoins quelque chose d'indestructible, qui ne pourra jamais être annihilé.

C'est ces "esprits de la nature" qui assure la cohésion de la création entière, garantissant son existence réelle et sa permanence éternelle, puisque étant des émanations de Moi, ils sont immortels comme Je le suis Moi-même.

Les esprits emprisonnés dans la matière ou dans les corps forment les fondations de la création, ses piliers de base, sans eux il n'existerait pas de corps denses et la lumière du soleil se perdrait dans l'infini. Tout ceci est ainsi pour la seule préservation des corps et pour leur permettre de présenter des surfaces compactes à la lumière dans chaque forme possible, ce qui est rendu possible grâce à l'absorption d'une partie de la lumière et par la réflexion du reste en milliers de milliers de splendeurs naturelles prétendues muettes, par contraste avec celles animées du grand spirituel.

Le corps existe par l'esprit qui y demeure; l'esprit, en tant qu'étincelle de Moi, se manifeste ensuite sur les niveaux plus hauts de l'organisme vivant comme une puissance plus haute et une prise de conscience de soi-même plus ou moins forte, à savoir, comme "une âme".

L'esprit anime le corps, en lui insufflant le grand principe de la vie, en partant du plus petit esprit emprisonné et en l’élevant graduellement plus haut, avec l’aide de l’âme vivifiante, pour aboutir à un corps plus évolué qui doit devenir de plus en plus conscient de son existence et être capable de partager la joie de vivre avec d'autres êtres.

C'est la troisième étape du processus de Ma création, c'est à dire, le rang des êtres dotés d'une âme où d'un esprit, déjà plus libérés, qui ont construit pour eux un autre domicile intelligent dans la matière qui leur sert de corps et à l'aide duquel ils peuvent mieux s'exprimer, aussi bien qu'employer leur domicile substantiel en fonction de leur propre attirance.

Cette vie de l'âme débute par les animaux les plus primitifs, qui pour la plupart, grâce à un corps ingénieusement arrangé, conformément à leur individualité peuvent apprendre à aimer la liberté de mouvement.

Ici le corps apparaît déjà comme un domestique et pas comme un seigneur, à la différence du monde minéral.

L'âme est employée aussi pour sa conservation et pour ses besoins essentiels, bien sûr toujours guidé par l'esprit en tant qu'"instinct" ou fil d'Ariane de la nature par lequel l'esprit recommande vivement à l'âme maintenant de faire ceci et maintenant de faire cela.

Le mouvement libre implique toujours un degré plus haut d'intelligence; car, si Je permets à une âme de déplacer son corps plus librement, Je dois certainement la doter avec l'impulsion du quand, du comment, et de la connaissance du but de cette possibilité de se déplacer elle-même.

Dans ce processus d'accès au libre déplacement des êtres corporels, c'est maintenant un mouvement ascendant, une tentative pour atteindre ce niveau où l'esprit offre à la machine ou au corps le cadeau le plus sublime que le Créateur pouvait faire, à savoir, l'intelligence spirituelle la plus grande possible. Et, finalement, l'âme, consciente de sa place dans la création, reconnaît son origine grâce à l'élévation de la minuscule étincelle spirituelle divine enfermée dans le dernier atome jusqu'à la pleine prise de conscience de soi-même, et regarde maintenant vers le haut, et seulement alors, commence à comprendre son origine et sa descente depuis le Plus Haut.

Cette pierre angulaire du monde entier des corps, des esprits et des âmes est l'homme, que J'ai créé à Mon image et placé, comme un condensé de tout le reste, entre deux mondes, le physique et le spirituel, avec une forte attirance au moyen de son âme pour spiritualiser son monde physique, et ouvrir à son esprit doté avec tous les attributs divins la porte du Plus Haut. Et ainsi, par l'influence de l'esprit, l'âme peut un jour devenir un esprit et le corps, en tant que son enveloppe matérielle, deviendra une enveloppe spirituelle qui représentera alors tout ce que le corps a possédé physiquement, mais en le spiritualisant en un véhicule physique fait de la substance la plus sublime et d'un vêtement le plus glorieux pour l'esprit humain le plus noble!

Ici, Mes chers enfants, vous avez de décrit devant vous le grand processus de Ma création, depuis la naissance du premier atome en passant par l'éphémère monade et en finissant avec Mon dernier travail, l'homme, à partir de qui le même processus recommence spirituellement, jusqu'à Mon ciel le plus haut, où les esprits les plus purs, grâce à leur corps de lumière le plus subtil utilisent ce qu'ils peuvent de votre substance physique de l'espace de la création après l’avoir épurée au plus haut degré possible, comme enveloppe extérieure de leurs âmes divines, de la même manière que vous employez votre corps qui est composé de substances dures.

La route en est longue, mais pas impossible.

Mes enfants, l'effort pour devenir ce à quoi Je vous ai destinés dans ce processus, à savoir de monter à la limite du matériel physique, jusqu'à la frontière du monde des esprits où la porte de la lumière et de la connaissance s'ouvrira spontanément pour vous permettre de contempler devant vous le monde illimité des esprits et derrière vous le monde physique interminable, ou "monde de sens" et au milieu de tout cela - Celui, qui a tout créé et dont la joie est seulement de voir Ses créatures qui ont appris à l'appeler, et L'appellent "Seigneur", "Dieu", et "Père".

Lorsque vous serez capables de comprendre tout cela d'un coup d’œil, Il ne sera plus loin de vous, Il se dévoilera à vous malgré vos souffrances passées et vos batailles, car, sans tous ces tourments terrestres vous ne seriez pas à même d'apprécier vraiment la quintessence du monde du corps, de l'esprit et de l'âme; c'est seulement par amour paternel qu'Il peut vous faire ressentir ici avec ces trois mots et qu'Il veut vous donner une petite preuve du combien Il souhaite que vous, en suivant Ses préceptes, vous puissiez abandonner tout le monde temporel physique et lutter seulement pour atteindre Son bonheur céleste! Amen.

Publié dans CORPS - ESPRIT ET ÂME

Commenter cet article