CIEL, ENFER, TERRE

Publié le par estaran

 

Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 


3. CIEL, ENFER, TERRE

 
9 juillet 1870

Vous M'avez questionné sur trois mots et, il va de soi, sur leur explication. Bien, Je vous ai donné ces trois mots significatifs : ciel, enfer et terre. Maintenant voyons ce qui peut être extrait de ces trois mots et qui peut être valorisants, édifiant et instructifs pour vous, aussi bien que pour l'humanité dans son ensemble.

Le premier des trois mots signifie le plus grand, pour que même vous, quand vous le dites, vous devez élever votre voix et mettre une tension plus grande à vos cordes vocales, si vous voulez prononcer ce mot de la façon dont il mérite d'être prononcé.

Savez-vous ce que vous prononcez vraiment en prononçant ce mot ? Non, vous ne le savez pas, mais vous pouvez seulement le conjecturer ; pour le regard, "le Ciel" est et signifie le domicile le plus haut, comme la demeure des esprits les plus hauts et aussi Mon domicile permanent. Le ciel est la somme de toutes les béatitudes, où tout les esprits sont dans la lumière la plus pure, sans faute, luttant seulement pour Mes sublimes attributs personnels conduisant à une vie de bonheur qu'ici vous ne pourrez jamais comprendre ni imaginer.

Il y a certainement en ce lieu des degrés divers de perfection. En effet, avec Moi, le processus de perfectionnement ne cesse jamais, la création de quelque chose de nouveau permet continuellement à de nouvelles sphères d'action de se développer.

Toutes les étincelles de vie proviennent de Moi dans Mon ciel et voyagent via Mes plus grands esprits angéliques jusqu'aux strates les plus basses où seulement une étincelle de Moi miroite vaguement, enfermée dans la matière lourde. Dans le ciel, où résident toutes les gousses célestes et systèmes solaires matériels créés, l'amour éternel et la paix éternelle rayonnent et, puisque le premier principe fondamental de la vie spirituelle sublime est d'imiter Mes attributs et par amour pour Moi, d'accomplir Mes commandements et désirs, le bonheur le plus haut y règne.

Dans le ciel le plus haut, où l'harmonie éternelle des esprits prévaut, il y a aussi la simplicité, l'humilité et l'amour amical dans leur perfection la plus haute, dont Je suis Moi-même l'expression.

Là j'ai arrangé Mon domicile, comme il doit être dans toute la création, conformément à Mes pensées et vœux et comme il sera encore après des éons innombrables, quand tout ce qui est perdu spirituellement, se sera retrouvé et épuré par des épreuves successives, car c'est au travers des conflits que sera trouvée la voie du retour vers Moi.

Une fois qu'il en sera ainsi, tous les mondes, comme Je l'ai déjà dit une fois, seront transformés. Alors ils auront tous été des écoles de progrès et de purification et auront atteint leur but et auront tout accompli. Bien sûr, pour les êtres spirituels les plus hauts ils doivent alors être arrangés différemment et équipés avec un éclat plus grand, avec des splendeurs et des béatitudes, pour que ces esprits très épurés trouvent le nouveau matériau nécessaire à leur nouvelle perfection, leur maturité spirituelle la plus haute. Pour un espace infini, les catégories de perfection doivent être infinies, et infini Je suis Moi-même - comme le suprême Tout en tout!

Ce ciel spirituel, où la lumière de grâce, éternelle et douce provenant de Moi coule dans tous les esprits, où l'harmonie la plus pure insuffle dans les oreilles spirituelles et les cœurs, le désir le plus grand pour Moi, est la quintessence de Mon amour illimité, exprimé dans des sons, des couleurs et des mots.

Là, tout vit dans tout et chacun est seulement heureux du bonheur d'un autre!

L'exaltation la plus grande, devient une prière, dans la poésie ou dans la chanson, que, vous les hommes de cette terre, êtes capables de faire et que, comme vous l'exprimez, "vous porte au ciel le plus haut, vous donnant ainsi un avant-goût d'une meilleure existence" – Cet état est, dans Mon ciel, le degré le plus bas du bonheur et n'est pas une sensation passagère, mais permanente.

Je ne peux pas expliquer, et même encore moins vous faire sentir, ce qu'un esprit ressent là. Car vous ne pouvez pas le supporter dans votre corps terrestre et tout ce qui est sur cette terre vous remplirait du dégoût, si vous pouviez conserver dans votre mémoire, ne serait-ce qu'une seconde d'un tel bonheur. Je vous le dis de nouveau, seulement pour vous encourager, afin que vous puissiez comprendre que la béatitude attend celui qui a éprouvé la douleur comme une récompense pour sa persévérance et son amour pour Moi.

Comme Je vous le dis ici du ciel le plus haut où le jour ne s'alterne pas avec la nuit, le froid avec la chaleur, la vie avec la mort, où de même, la mer permanente et éternelle de lumière entoure les esprits radieux, éclairant tout autour d'eux, où toute chose créée sur d'autres mondes y est montré spirituellement. Par exemple, vous voyez une fleur dont la couleur enchante votre œil, dont le parfum plaît à vos nerfs, mais vous ne connaissez pas sa signification spirituelle, sa substance spirituelle, le courant Spirituel qui coule de haut en bas dans ses tubules minuscules et ses veines, toutes les émanations d'une nature plus haute, depuis le soleil dont la lumière est la mère des couleurs florales et des parfums, jusqu'aux puissances les plus hautes et les plus raffinées.

Vous voyez, cette fleur se trouve aussi dans Mon ciel, comme image spirituelle de tout ce qui est créé. Si vous pouviez voir cette fleur là, vous verriez que sa forme seulement éclaire, que son coloré seulement irradie et que son parfum, dans sa correspondance spirituelle la plus haute, chante un hymne éternel d'éloge à son Créateur!

C'est seulement là que vous pourrez comprendre ce que signifie une contemplation spirituelle et alors seulement vous comprendrez combien mornes sont vos sens dans ce monde. Cependant, ne vous inquiétez pas de cet état de vos sens tandis que vous êtes sur cette terre; souvenez-vous, seulement avec quelle sagesse votre Père d'amour l'a arrangé ainsi, et bien que vous ne puissiez pas et ne pourrez jamais complètement comprendre Ses buts, sachez qu'ils sont toujours basés sur la sagesse et l'amour les plus hauts et qu'il doit y avoir des raisons importantes pour que tout ce bonheur ne soit le vôtre que seulement après de longs conflits et de longues périodes de temps, et même alors, il ne sera pas pour tous, mais seulement pour quelques-uns (selon leur amour).

Mes chers enfants, si Je vous avais permis d'aimer immédiatement tout cela (que Je réserve seulement à ceux qui m'aiment vraiment et se sont efforcés avec tout le sérieux nécessaire de devenir Mes enfants), sans épreuve, ces inexprimables grandes béatitudes seraient sans grande valeur et ne susciteraient en vous aucun désir, car elles n'auraient pas été votre propre conquête, mais seulement un cadeau, pour ainsi dire, sans aucun effort de votre part et de ce fait n'auraient seulement que la moitié de leur valeur et seraient de courte durée.

Seulement ce qui est gagné par l'effort réjouit dans la pleine mesure, comme une récompense est due pour le mérite!

Quel mérite un prince ou un roi a-t-il d'être né comme le fils d'un roi une fois que sa tête est ornée par une couronne ? Vous pouvez être assurés qu'elle a encore moins d'importance pour lui que ne le croient ceux de rang moindre. Comment un tel monarque héréditaire est-il comparé à un homme qui, ayant lutté contre toutes les adversités physiques et spirituelles, a finalement atteint son but, qu'il n'a jamais perdu de vue. Ce dernier est un géant spirituel, tandis que l'autre ne s'élève peut-être que très peu et est parfois malgré son état glorifié une simple non-existence.

Pour cette raison, celui qui veut devenir Mon enfant et à qui J'ai réservé le bonheur le plus grand, dois gagner ce titre, et alors seulement seront bénies toutes les souffrances et les épreuves qui l'ont mené à ce degré de bonheur où il commence à avoir un soupçon de la spiritualité de toute existence et où, dans l'accomplissement même et l'exécution de tous les devoirs d'un ange, commence alors le bonheur le plus haut pour un esprit créé.

Comme Je l'ai déjà dit : chaque être humain porte l'univers entier en lui, il porte aussi, bien qu'à une échelle plus petite, ce que Je vous décris maintenant dans le ciel.

Avec chaque bonne action, avec chaque victoire gagnée sur ses passions, un rayon de lumière de ce petit ciel d'amour de la sphère de l'esprit pénètre dans son cœur. C'est un rayon passager, une connaissance anticipée, un cri de joie de l'âme, mais hélas non permanent. C'est seulement un instant où l'esprit montre à l'homme ce qu'il porte en lui, et qui formera un jour son être, s'il persévère fidèlement sur les routes difficiles de la vie.

L'esprit de l'homme laisse à l'âme seulement un doux relent après la brise, rien d'autre. Ce rayon du ciel était seulement un avertissement prémonitoire qui signifie :

"Ne vacillez pas, mais supportez tout! Un jour vous aurez pour toujours ce qui, ici, passe précipitamment devant vous avec la vitesse de la foudre!"

Ne soyez donc pas au désespoir, Mes enfants! Le ciel s'est ouvert à vous! Pour vous encourager, Je vous le laisse sentir parfois, autant que votre constitution physique et spirituelle le permet. Vous ne pourriez pas supporter plus; et si l’un d'entre vous était capable de supporter plus, au milieu des autres hommes il serait alors malheureux et au lieu de poursuivre son cours diligemment il serait surmonté par la fatigue et le désespoir. Donc, rappelez-vous que moi, votre Père, dans Ma sagesse J’ai arrangé tout d'une façon telle que Mes enfants peuvent le supporter et en profiter. Tournons-nous maintenant du côté de l'enfer. Ce que Je vous ai dit du ciel, est plus ou moins de même pour l'enfer, mais - il va de soi - dans le sens opposé.

Je serai plus bref en ce qui concerne l'enfer, car son organisation et sa nature ne me donne aucun plaisir à y penser et il y a trop peu d'intérêt à le décrire en détail. Il suffit pour vous de savoir qu'il existe vraiment, et cela pour Mon et votre inconvénient. Cependant, afin de vous dire au moins quelque chose de ce contraste avec Mon ciel, Je ferai simplement allusion à son existence, et qu’il comprend aussi plusieurs départements et gradations, représentant le mal dans ses degrés divers, et en leur milieu la résidence de Satan lui-même.

Satan, en tant que mal personnifié, par contraste avec Moi, est la personnification de toutes les passions, qui sont opposées à Mes attributs. Tandis que Moi, par exemple, par amour Je m'efforce de préserver tout, alors que lui veut détruire tout, par haine contre tout le créé, premièrement, parce qu'il a été créé par Moi et, deuxièmement, simplement parce qu'il est créé.

S'il en avait la possibilité, il créerait continuellement des êtres de chaque sorte, cependant, pas pour se réjouir de leur existence, mais pour se réjouir (sataniquement) de leur destruction, et de nouveau, reprenant le jeu, recommencerait à créer à nouveau.

Ses esprits subalternes, créées par Moi en tant que créatures vivantes, sont devenus si sombres qu'elles aiment seulement l'obscurité, de même que Mes anges aiment la lumière; ils sont selon l'intensité de leur méchanceté tout près ou plus loin de Satan et dans des endroits divers placés dans et sur la terre. Là ils poursuivent leurs plaisirs (diaboliques), en essayant d'imiter leur maître autant que possible; et donc c'est leur plus grand plaisir, sous tous les prétextes possibles, que de détourner l'humanité du bon ou du meilleur chemin pour lui faire prendre le large boulevard (de la facilité).

Car en eux, aussi bien qu'en leur maître il y a seulement un amour satanique, qu’ils prennent plaisir à implanter dans les cœurs de ceux qui désirent les écouter.

Là ils ne négligent pas de décrire à leurs victimes le monde et ses plaisirs aussi agréables que possible, d’engendrer en eux un goût pour la ruse, la duperie, la soif de toutes les passions basses, les faisant ainsi prêt à être leurs dignes "frères".

Vous me demanderez : "Mais comment pouvez-Vous, Vous le Créateur, permettre à des hordes si puissantes d'esprits mauvais et à leur maître de continuer à exister ? Pourquoi ne donnez-Vous pas l'ordre de détruire de tels êtres qui sont si opposés au dessin doux de Votre amour et de Vos attributs divins et en plus - pourquoi les avez-vous bannis dans et sur la terre à toutes les places, tandis que des millions d'autres terres et des soleils tournent dans tout l'infini, et sur lesquels les habitants peuvent librement trouver des routes d'amélioration et de purification, sans être exposé à un tel supplice ? Pourquoi en est-il ainsi seulement pour nous, que Vous appelez " Vos enfants", pour l'amour desquels Vous êtes venu sur ce petit globe, où Vous avez souffert pour eux; pourquoi, d'une part, sommes-nous ceux qui avons été privilégiés, et d'autre part ceux qui avons été le plus sévèrement éprouvés et exposés à toutes les séductions et tentations ? "

Mes chers enfants! Cette plainte lancée de cette terre est, vu de votre côté, tout à fait naturelle et Je dois Me justifier pour cela, avant que vous ne reconnaissiez néanmoins que Je Suis toujours le plus aimant et le plus bienveillant des Pères, J'ai tout arrangé seulement pour votre avantage et conduirai toujours tout pour le bien-être de Mes enfants.

Dans le précédent discours J'ai mentionné un ange tombé qui a tiré avec lui un nombre incalculable d'esprits dans sa chute. Dans "la maison de Dieu" Je vous ai expliqué aussi qu'alors toute sa substance d'âme a été prise de lui, a été divisée en particules et liée sous forme de matière qui retournent maintenant graduellement sur la voie de la perfection; et en outre, que tous ceux qui sont nés sur cette terre, à part les esprits venus d'autres mondes et qui ont été transplantés ici pour devenir Mes enfants, sont les parties des esprits tombés qui doivent aussi prendre la même route que tous les esprits liés à la matière.

J'ai dit aussi que cet esprit angélique tombé a été bannit du lieu où était la pépinière pour Mon ciel, et a été placé précisément dans la terre et qu'il est là le plus actif, en opposition avec Moi et Mon ordonnance.

Regardez, tout cela Je vous l'ai déjà expliqué ainsi que "le pourquoi" - pourquoi les tentations et les dangers les plus grands doivent être exactement là où les esprits et les âmes ont accepté la tâche de parvenir à Mon Royaume, en portant la croix de la souffrance à travers l'enfer et la damnation et en promouvant l'amour en Mon honneur et à la honte de Mon grand adversaire; et ce, malgré toutes les séductions et les conforts illusoires entassés par Satan sur ses futurs élèves, afin de les prendre au piège, et plus tard, les faire payer pour chaque plaisir et chaque confort, avec mille supplices de l'enfer; toutefois il se trouvera toujours des âmes de cette terre qui se défieront de toutes ses tentations, tourneront le dos à toutes ses grandes promesses, ne voudront pas lui appartenir, mais se tourneront seulement vers Moi et au travers de la souffrance et des épreuves tiendront haut la bannière de la foi, de l'humilité et de l'amour!

Quand Satan M'a apostasié, J'ai dû le laisser agir selon sa liberté individuelle, liberté dont chaque esprit a besoin pour qu’il puisse devenir digne de Moi, en tant qu'esprit libre.

La conversion à Moi doit arriver de l'intérieur et volontairement, et jamais sous la contrainte. Pour cette raison Je dois tolérer le comportement de Mon plus grand adversaire incluant sa couvée et les laisser faire comme ils le veulent, tant qu'ils ne se heurtent pas à Mon ordre établi.

Le fait que, quoi qu'ils fassent, le résultat soit toujours à l'opposé de ce à quoi ils avaient été destinés à l'origine, démontre le triomphe de la bonne cause sur le mal, et même ce que la création nous montre de pire, doit et peut seulement contribuer à sa propre amélioration et à l'avancement vers ce qui est bon en général.

Pour cette bonne raison, Satan ainsi que son royaume est banni en ce lieu où il lui est donné une chance pour essayer de faire tout son possible pour défendre sa théorie de vie contre la Mienne. En effet, il lui a même été permis de me tenter pendant Mon séjour terrestre, Moi, qui n'étais pas un esprit créé, mais le Créateur de tout ce qui est créé. Puisque Je ne l'ai pas évité quand il m'a rencontré comme un homme, exposé à toutes les passions humaines, il a osé tenter aussi le Plus Haut, et cela lui a été permis. Mais avec le résultat que vous savez, à savoir, qu'il devrait graduellement comprendre à une grande et une petite échelle que tous ses efforts sont vains et que depuis tant d'éons, il a résisté en vain à Celui qui l'avait créé et qui, s'il voulait un jour se repentir, le recevrais les bras ouverts comme un "enfant prodigue", comme Je vous l’ai déjà dit dans "les Douze Heures" et qu'il n'y arrivera pas subitement, mais graduellement et certainement.

Quand J'ai dit de Mon ciel que chaque esprit humain le porte en lui à une petite échelle, le sein de chaque homme porte aussi le germe de l'enfer et de l'inclination au pécher et à l'action contraire à Mon ordre.

Il est là parce que la vertu, sans la connaissance de son opposé: le vice, ne serait pas une vertu et l'amour sans son opposé, ne serait pas l'amour! Si l'obscurité n'existait pas, vous n'apprécieriez pas la lumière, sans l'effet glacial du froid, vous ne pourriez pas comprendre les effets plaisants de la chaleur qui vous pénètre progressivement.

Donc, là où J’ai disposé la "pépinière de Mes enfants", il doit aussi y avoir l'école pour surmonter la soumission à toutes les passions!

Que serait la vie sans épreuves ? Un passage monotone de périodes de temps, sans une prise de conscience du but ainsi que du passage d'un état à un autre. La vie n'aurait aucun but, aucune épice!

De même que le sel dans tous vos aliments, dans toutes les herbes, les métaux, les plantes et même dans l'air et dans vos estomacs à cause de la digestion, constitue un composant important, qui incite à la vie et par cette incitation sert Ma cause, de même, le sel de la vie spirituelle est la tentation, ou la tendance à penser et agir différemment de la voie que l'on doit suivre en réalité. Grâce à ce grand contraste ou cette incitation à la meilleure partie de votre Moi est renforcée, et la vie physique et spirituelle en vous est soutenue par cette alimentation, sa durée est assurée ainsi que le plaisir d'être parvenu à un nouveau degré de perfection et ceci grâce aux épreuves et à l'abnégation, tandis que vous ne prendriez pas conscience de ces progrès si vous aviez avancé sans aucun obstacle.

Quand, le matin, le soleil envoie ses premiers rayons sur les pâturages de la terre, la toute vivante nature répond en poussant des cris de joie. Chaque être, chacun de sa propre façon, gazouille, roucoule et bourdonne son hymne d'éloge à la lumière et à son Donneur. Même la goutte de rosée attachée à la feuille d'un plant de mousse, se pare avec la brillance d'un diamant, réfléchie avec éclat le grand hémisphère de lumière arquée au-dessus d'elle, comme si elle se réjouissait de la lumière du jour succédant à l'obscurité! - Pourquoi ? Parce que d'un soir jusqu'au matin suivant, la nuit, ou l'obscurité, avait laissé toutes les créatures vivantes ressentir la valeur de la lumière!

Ainsi il en est de même en ce qui concerne la signification spirituelle. L'âme d'un être créé reconnaît la douce conscience de l'amour spirituel, le progrès spirituel et la plus haute spiritualité de la vie de l'âme seulement quand elle a assimilé les abîmes et les faux chemins menaçants sur sa route parsemée d'épreuve. C'est seulement après que l'âme a avancé d'un petit pas, qu'elle prend plaisir à en faire un autre et retrouve toute sa force pour l'accomplissement du suivant. Et ainsi la motivation, le plaisir et le bonheur ont augmenté, non pas tant à cause de la meilleure condition gagnée, qu'à cause des obstacles surmontés.

Vous voyez, Mes enfants, ce que tous les cieux signifieraient sans l'enfer! Et combien d'autres êtres sur d'autres soleils et d'autres terres n'ont pas ce bonheur, qui est réservé seulement pour Mes enfants, parce que les autres êtres sur d'autres soleils et d'autres mondes connaissent seulement la lumière avec une petite ou même sans aucune obscurité !

Voulez-vous toujours vous plaindre que l'enfer soit ainsi près de vous, et même en vous ? Ou ne voulez-vous pas plutôt Me remercier, voire même Me demander peut-être plus d'enfer, pour que vous puissiez être capables de lutter et souffrir encore plus afin de mériter dans une plus grande mesure même d'être appelés "Mes enfants" ?

Mettez votre esprit au repos! Je sais de quoi vous avez besoin pour votre progrès; ne demandez pas plus que ce que Je vous donne et soyez assuré que vous avez assez avec ce que Ma main d'amour vous impose; plus serait une main de punition et cela Moi, en tant que votre Père, Je ne le veux pas!

Maintenant Je vous ai montré comment, même ce qui est totalement mauvais, le pire des maux dans toute la création avec toutes ses actions est toujours employé et exploité par Moi à l'avantage de tout ce qui vit et comment Satan avec ses acolytes, au lieu de me faire du tort, doit dans l'ensemble contribuer au plus grand bien. Aussi, passons maintenant à votre domicile, "la terre", comme troisième mot mentionné ci-dessus, pour que vous puissiez là encore voir l'amour et la sage prudence de votre Père dans toute sa gloire. (Note du Traducteur : Pour la clarté dans les paragraphes suivants les termes originaux allemands "le ciel", "l'enfer" et "la terre" sont conservés, avec les termes français ajouté entre parenthèses). Quand vous prononcez le mot "Himmel" (le ciel), vous devez élever le ton de votre voix et vous devez le baisser quand vous prononcez "Hölle" (l'enfer), vous remarquerez que chacun de ces mots exige un mouvement différent des muscles vocaux et regardez, c'est de nouveau différent dans la prononciation du mot "Erde" (la terre), où vous devez ouvrir largement votre bouche (trois tons différents. Le rédacteur). Regardez, lorsque vous prononcez ces mots dans votre langue, en faisant mouvoir votre organe vocal, tout est arrangé d'une telle façon que les esprits qui sont plus familiers que vous ne l'êtes dans les correspondances avec la création, trouvent entièrement exprimé dans les mouvements des muscles vocaux ce qui a de l'importance dans l'un ou l'autre mot prononcé. En prononçant le mot "Himmel" (le ciel) vous avez vu que l'élévation du ton correspond à la plus intime signification du mot. En prononçant le mot "Hölle" (l'enfer) où la bouche doit être fermée comme une caverne, vous ne pourrez pas ne pas voir un rapport proche entre ce mouvement musculaire et la description de l'enfer, de plus vous remarquerez que le mot "Himmel" (le ciel) est prononcé avec un accent ascendant et le mot "Hölle" (l'enfer) avec un accent descendant, et finalement "die Erde" (la terre) en ouvrant la bouche largement et en regardant droit devant. Après avoir analysé des deux premiers mots, il nous reste simplement à examiner le dernier mot, avec sa correspondance spirituelle et la terre elle-même en tant que votre domicile. Le fait que, lorsqu'on prononce le mot "Erde" (la terre), on doive tirer la bouche horizontalement aux coins et que les lèvres doivent se déplacer vers le haut dévoilant ainsi des rangées de dents blanches, a une correspondance spirituelle avec la terre, car dans un sens spirituel, qu'est ce qui est le plus doux, c'est la chair, elle est sous la contrainte afin d'exposer à votre regard les parties plus fermes et plus compactes - l'éthique, ou les dents. Maintenant regardez, Mes chers enfants, la correspondance spirituelle les dents, qui, en tant que parties fermes, pareilles aux os, signifient le soutien permanent et premier de l'homme et de la terre, donnant ainsi une belle forme au visage et communiquant la beauté morale de l'homme à tout son extérieur. De même, ce soutien crée la vitalité intérieure du corps de la terre et ce qui est beau sur sa surface. Les dents, parmi les autres choses, signifient aussi le moral-spirituel et sont le premier organe spirituel de la digestion, qui dans la vie temporelle doit tamiser le bon du mauvais. Ainsi de même que dans la bouche le sel contenu dans le jus digestif de la salive est ajouté lors de l'écrasement des aliments par les dents, le sel est également la tentation qui agit toujours contrairement au bon et c'est votre tâche principale que de résister à cette tentation et être finalement le vainqueur.

Ici sur cette terre tout est mélangé, le bon avec le mauvais, l'amour avec la haine, la vie avec la mort; c'est-à-dire que les deux opposés peuvent échanger facilement leur rôle l'un avec l'autre, ou, autrement dit, chaque état peut facilement être changé dans son opposé. Si vous avez assez de force pour éliminer le méchant et le mauvais, donc le mal, quelle que soit la façon par laquelle il vous attaque, il ne peut pas laisser une impression permanente dans votre âme et devra disparaître complètement dans l'au-delà, et seulement ce qui est bon aura pour vous une réelle valeur! Lorsque vous prononcez le mot "Erde" (la terre) vous devez ouvrir largement votre bouche horizontalement, ce qui signifie dans sa correspondance spirituelle que votre terre - bien que physiquement petite - s'étend loin au-delà de toutes les galaxies solaires, et même autant que Mon ciel, car cette petite planète est devenue premièrement le domicile de Mes enfants et deuxièmement aussi le Mien, car c'est là que par Ma souffrance et Ma mort, Je suis devenu le vainqueur du mal.

Si vous étiez un petit peu plus familiers avec ce langage de l'esprit, vous découvririez dans chaque mot me concernant une signification spirituelle beaucoup plus grande et importante et vous ne pourriez vous satisfaire de la simple compréhension du mot - de l'écorce, pour ainsi dire-, mais vous ressentiriez plus de joie et de bonheur à leur contenu intérieur que vous ne l'avez jamais imaginé. De plus, vous constateriez entre autre que chaque personne, selon son niveau spirituel, se révélera elle-même au travers des mots et des expressions Me concernant, sinon pourquoi les langues auraient-elles été inventées, comme vos linguistes le croient mais ne peuvent le prouver ? Oh, là vous vous trompez horriblement ! Les mots ne furent pas toujours créés simultanément aux objets inventés et aux exigences nouvelles des hommes, mais la langue - étant un produit spirituel - a progressée toujours parallèlement avec la perception spirituelle des hommes. Vous pouvez voir vous-même cela à partir de l'histoire des nations où le progrès spirituel ou la régression d'une nation est concomitant avec les progrès ou les régressions de sa langue et lorsqu'une nation disparaît sa langue aussi (comme un être vivant).

La langue est l'expression de l'âme. Plus la langue est élevée et belle, plus l'intensité de ses expressions est grande. Cependant, cela peut seulement être apprécié par l'esprit, ou par ceux qui sont éclairés par Mon amour et Ma grâce, ce qui leur permet de découvrir, derrière les divers mouvements des muscles de la bouche et du larynx, parmi les gazouillements, les cliquetis, les trilles et les sifflements, qu'avec leurs combinaisons se forment l'un ou l'autre mot, avec une haute signification spirituelle qui est devenue pour vous aussi incompréhensible que les hiéroglyphes d'un Paradis perdu.

De la même façon, la terre est différente des autres mondes. Alors que sur ces mondes une seule langue prévaut et que tous les êtres créés suivent un même chemin, il y a sur la terre des milliers de langues différentes, comme les ramifications d'une seule. Et de cette façon les habitants de cette terre, en plus des nombreuses mises à l'épreuve de leur patience et de leur persévérance, sont aussi chargés de cette tâche, à savoir, que quand ils veulent communiquer avec leurs frères d'autres nations, ils doivent apprendre leur langue pour leur transmettre leurs pensées et sentiments; de même s'ils veulent apprendre quelque chose de leur frère étranger, ou lui dire quelque chose, ils doivent se faire comprendre dans sa langue.

Partout où vous regardez sur la terre, en commençant par les peuples les plus primitifs jusqu'à vous, les nations civilisées, vous voyez que les esprits agités de cette petite terre cherchent à s'étendre au-delà de toute les choses connues. Bien sûr, la motivation principale des foules est toujours l'arrivisme. Cependant, de cette façon les nations se rapprochent, elles cherchent à se comprendre et à apprendre à s'apprécier et à s'aimer.

Ceux qui examinent la nature, les étoiles, l'intérieur et la surface de la terre, communiquent aux autres leur connaissance des choses que Ma grâce leur laisse trouver, afin que cela devienne une connaissance commune à l'humanité. Sans le comprendre, ils réalisent seulement Mes plans, non les leur et c'est ainsi que J'instruis les âmes de cette terre, qui a été une fois pendant un temps court aussi Mon domicile, et les conduit vers une vie meilleure.

Maintenant les pensées des hommes courent avec la vitesse de la foudre d'un bout de la terre à l'autre et eux-mêmes roulent sur des routes de fer comme un ouragan d'une place à une autre.

Les routes sont faites en fer et la majorité de ceux qui les empruntent ont eux aussi un cœur de fer (au moins pour leurs frères humains). Mais ceci n'est pas très important; néanmoins ces communications rapides existant entre les villes et les villages font avancer Mes plans pour l'ensemble des personnes y demeurant, et cela, plus que tous les constructeurs et les propriétaires de chemins de fer ne peuvent l'imaginer.

Ici, J'ai mélangé souvent ensemble, pour un grand combat, le ciel, l'enfer et la terre, ou dit spirituellement, le bien, le mal et les pensées matérielles des hommes. Au début ils avaient tous leur propre avis; à la fin, l'enfer a peut-être extrait du ciel et de la terre, grâce à la conversation, une étincelle inextinguible de connaissance que la vie ne pourra pas oublier.

Les voyages des hommes contribuent aussi à la réalisation de Mes plans, car là où autrefois des règles rigides séparaient les peuples, ces voyages leur font oublier leurs préjugés. Et bien que l'arrivisme, la recherche du plaisir et l'avidité de l'argent soient leur motivation pour se rapprocher, les voyages vers d'autres pays les exposent eux-même à toutes sortes de danger, J'ai toujours réalisé Mon but, à savoir celui de fraternisation. Maintenant ils ont seulement besoin encore d'une poussée puissante et d'une impulsion spirituelle et les hommes seront comme des frères, unis dans le désir de Me suivre, Moi le Berger Éternel. Alors la signification spirituelle de la terre sera réalisée, et ensuite arrivera le temps où Je viendrai de nouveau personnellement parmi vous, après que les entêtés auront été enlevés et qu'il ne reste seulement que ceux qui Me désirent.

Ainsi, Mes chers enfants, vous voyez comment le ciel, l'enfer et la terre sont dans les grandes ou dans les petites choses, comment ils doivent servir seulement le but d'amour, l'idée fondamentale de Ma création.

Cependant, ne comptez pas en années ce que Je viens de vous dire, car avec Moi il n'y a aucun temps. Je ne sais ni le jour, ni l'heure et Je n'ai pas de mesure du temps; avec Moi il y a toujours le jour, et le soleil d'amour brille toujours, et brillera pour tous tant que tous ne trouveront la route qui mène à Moi, leur Père le plus aimant et le plus bienveillant.

Maintenant Je pense que vous, aussi, pouvez être satisfaits de ce supplément. C'est une autre lumière dans les grandes vallées de Ma création. Considérez bien, combien d'amour et de grâce Je vous accorde et combien Je vous offre de pain spirituel pour que vous ne puissiez plus douter que tout ce que vous voyez est de la main du Père!

Cela pour votre consolation et avec Ma bénédiction! Amen.

Publié dans CIEL - ENFER - TERRE

Commenter cet article