14. LANGAGE, ART, MUSIQUE

Publié le par estaran

 

Les Mystères de la Vie

 

 

Inspiré par la voix intérieure spirituelle à Gottfried Mayerhofer

 


14. LANGAGE, ART, MUSIQUE

  


14 janvier 1871

Ces trois mots dénotent trois choses qui existent sur tous les mondes et les soleils, car ils représentent l'activité fondamentale et le levier principal pour le progrès spirituel. Vous pouvez les trouver partout, adapté aux dimensions relatives des globes des mondes et au développement spirituel de l'humanité.

Puisque ces trois facteurs les plus importants et essentiels existent partout et que sans eux il n'y a aucune vie, aucune reconnaissance mutuelle ni aucune connaissance du monde spirituel ; sans eux, finalement, aucune reconnaissance de la structure de Ma création et de Mon propre Moi ne serait possible, et alors, naturellement surgit la question suivante :

Qu'est en réalité le langage ? Qu'est l'art ? Et qu'est la musique ?

En outre : pourquoi ces trois aspects sont-ils nécessaires ? Et quelle est la substance spirituelle cachée dans ces manifestations des expressions de la vie matérielle ? Comment cela entre-t-il dans le mot parlé, dans des sons articulés, dans la forme, ou dans des idées exprimées de manière limitée, ou transmises par un son qui ne peut pas être compris, mais seulement senti!

Traitons la première question : "Qu'est ce que le langage ?"

Comme Je vous l'ai déjà indiqué dans une communication précédente, le langage est une communication provenant de la partie la plus intime d'un être par le biais d'un monde extérieur vers un autre.

Le langage est de nature diverse : Il peut se faire à l'aide de sons articulés, par des gestes et des signes ou par des sons inarticulés.

Tous les langages consistent en des sons articulés, avec lesquels chaque esprit humain informe ses pareils de ce qu'il veut leur faire comprendre.

Ce langage est différent dans tous les mondes et les corps solaires, en accord avec le niveau du développement spirituel des gens. Plus noble est l'âme, plus noble est la langue; plus négligée est la première, plus pauvre est ce dernier.

Cependant, un langage produit au moyen des sons n'est pas suffisant pour l'âme humaine, elle cherche à augmenter l'impact de son mode d'expression par des gestes et cela aboutit à un langage des signes, qui, finalement, est compris par beaucoup de personnes même sans mots. Le résultat est le mime, qui a été artificiellement développée comme une langue des signes, où quelqu'un d’habile peut exprimer par des gestes tout ce qu'on lui interdit de dire distinctement pendant un discours.

Finalement, on arrive là aussi au langage des signes, auquel appartient, par exemple, celui employé par vos sourds-muets. De même à l'aveugle le royaume spirituel est ouvert autant que possible au moyen du sens tactile et auquel l'oreille peut aider et compléter l'homme intérieur.

Le langage des signes des expressions et des mots représentatifs, appartient, par les sentiments qu'il exprime, au royaume du langage des formes et sera seulement étudié dans le détail sous le terme "d'art", quand il sera expliqué pourquoi tous les gens ont besoin de signes pour communiquer et comment ils ont pris naissance.

Finalement, il y a les sons inintelligibles, qui n'expriment pas de concept, mais seulement des états émotionnels, comme la joie ou la douleur. On attribue ceux-ci non seulement à l'homme, en tant qu'être doté de raison, mais plus ou moins à tous les êtres créés, pour qu'ils puissent exprimer leur bien-être ou leur mal-être. Cette forme incomplète d'expression appartient aussi au royaume des sons, dont il vous sera donné la signification avec une plus grande clarté et intelligibilité.

Alors, pourquoi n'y a-t-il pas un langage universel ? Pourquoi est-ce un besoin chez une créature vivante ? Ce sont des questions auxquelles Je veux vous donner une réponse.

Vous voyez, une âme, peu importe qu'elle soit d'homme ou d'animal, est une créature vivante qui absorbe continuellement les impressions venant du monde extérieur, les digérant spirituellement et les traitant pour son propre Moi et qui ensuite, à cause de son amour inné pour sa propre espèce, veut leur en transmettre le résultat, à savoir, ce qu'elle ressent, ce qu'elle éprouve et comment elle les a utilisés.

De même que Moi, en tant que Créateur de Mes grands travaux merveilleux, Je ne peux pas les admirer seul, mais Je cherche des cœurs pour partager Mes joies avec Moi, trouvant Moi-même du bonheur dans la joie que d'autres êtres prennent à Mes travaux, de même, aucune créature vivante ne peut conserver pour elle les impressions du monde extérieur qui y agissent continuellement. Elle doit communiquer ses sentiments ainsi éveillés et ses pensées aux autres, stimulant ainsi l'empathie chez les êtres partageant la même opinion, et ainsi les faire participer à ses plaisirs. Pour satisfaire cette forte envie, l'âme a inventé un langage articulé ou non articulé, afin de transmettre à ses compagnons de voyage sur le chemin terrestre ce qu'elle a trouvé et ne peut porter seule, pour seulement le transmettre à d'autres qui pourront ainsi ressentir le plaisir réel de ce qui a été reçu deux fois.

Ce besoin de communiquer est ainsi exprimé par des sons faibles et inarticulés chez les animaux, et par des sons articulés chez l'homme et dans des formes spirituelles mimées ou des mots inexprimés mais perceptibles et en relation avec les esprits et les anges les plus hauts. Là, tout ce qui, sur le plan matériel, est transmis par le son ou le ton, est senti et compris seulement par la correspondance spirituelle du langage, ce que vous ne pouvez concevoir parce que, pour essayer de vous en donner une explication, la seule jauge applicable serait la vitesse de la pensée.

Ainsi, en général, le langage est du " Spirituel matérialisé".

Là, le monde intérieur est manifesté par le monde extérieur. Tout le progrès spirituel est ainsi défini; sans cela, la création ne serait que seulement réalisée à moitié, et même moins qu'à moitié, ce serait un travail gâté.

Tous les animaux possèdent un langage, une certaine façon de communiquer, soit par des sons, soit par des gestes; chacun doit être capable de transmettre à un autre ce qu'il veut, autrement la création ne serait capable d'aucune impulsion.

L'amour et son opposé, la haine, s'expriment eux-mêmes par des gestes ou par des sons appropriés aux êtres concernés.

La vie spirituelle serait impossible sans langage, sans communication. La vie, la vie universelle, le progrès universel, ne sont seulement possible que grâce à eux.

Moi, qui ai créé le monde avec tant de millions d'esprits et d'êtres, Je vous demande - Qu'est-ce que serait le monde sans le langage ? Que seraient toutes Mes dispositions merveilleuses, ainsi que les facteurs réels spirituels de la création entière, à savoir, l'amour, la joie, l'extase du bonheur, si les êtres en niaient l'existence ?

Tous les êtres doivent périr sous l'emprise du monde extérieur, à moins qu'ils ne puissent donner libre cours à ce qui fait que leurs cœurs se gonflent avec la joie ou se contractent avec la douleur.

Là où l'absorption est possible il doit aussi y avoir la possibilité d'un enlèvement, autrement aucune vie, aucun échange spirituel, aucun progrès spirituel ne serait possible. La communication est un besoin essentiel, c'est la seule obligation qui permet l'union de tous dans un; c'est le lien reliant les animaux avec les hommes, les hommes avec les esprits, les hommes et les animaux avec Moi.

Ce lien universel, si imparfait et limité avec le plus petit des infusoires, jusqu'au discours inspiré par un des anges les plus grands, est le produit de l'amour. Sans amour, aucun langage et sans langage, aucun amour!

Ainsi vous devez appréhender ce besoin comme un constituant nécessaire de la création entière, même comme son pilier fondamental. Car sans langage, chaque être resterait comme il a été créé; sans langage aucun progrès, sans progrès aucune vie, aucun sens dans toute chose créée!

Ce lien spirituel nous entrelace tous, nous unit tous dans une famille, nous anime tous et nous rapproche l'un de l'autre, et ce faisant il vous mène à Moi et Moi à vous; ce lien est le grand principe de vie, il est tel que, partout où est la lumière la vie et l'amour, il relie tout vers un but commun. Il vous élève, vous, Mes êtres créés, Me permettant ainsi de ressentir pour la deuxième fois la valeur et la beauté de Ma création, la première fois en tant que Créateur et la deuxième fois dans une belle lumière en beaucoup plus grande quantité, la lumière de l'amour émanant d'un Père vers Ses enfants!

Ce langage qui, en exprimant des sentiments beaux et joyeux, montre l'animal dans une lumière plus belle et fait miroiter plus joliment les yeux de l'homme, augmente sa voix et fait trembler de bonheur son organisme entier. C'est l'expression de la partie la plus secrète d'un être, indiquant la mesure avec laquelle il a saisi les impressions extérieures et jusqu'où il les a interprétés spirituellement et correctement.

Donc, sauf en ce qui concerne l'enseignement par le langage, il y a là aussi le fruit de la digestion spirituelle de toutes les impressions du monde extérieur, du discours approprié et bien formulé ou de l'interprétation joliment formée, qui, parlé avec l'enthousiasme par l'âme, doit de nouveau évoquer l'enthousiasme. C'est ainsi que doit être compris ce qui est dit dans l'Évangile de Jean :

"Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu!" Oui, au commencement était le Verbe, et le Verbe était Moi!

Sans Ma Parole il n'y aurait eu aucune création, sans création aucun être, aucun amour, sans amour aucune vie et sans vie aucune communication!

Depuis le commencement Je suis "le Verbe", c'est l'expression et l'archétype d'un concept éternel et précisément parce que J'étais le Verbe, en tant que première exigence avec tous les produits spirituels, la parole ou la communication par la parole, J'ai pu ramener à Moi tous Mes êtres créés que J'avais dispersé dans l'éternité par la Parole, de sorte que, au travers des épreuves et des batailles, ils puissent revenir à Moi par les mots, les gestes et les sons, que J'avais mis en eux avec la Parole originelle.

Au commencement le mot "la Parole" était la quintessence d'une idée et à la fin de toutes les périodes de création tout ce qui vit sera réuni dans la parole et ce Verbe sera de nouveau Moi!

Le Verbe, qui par amour a créé des êtres et des mondes, atteindra, comme l'amour, son point culminant dans ses êtres créés et à la fin dans l'homme spirituel céleste, dans Moi qui, en tant que centre, serai glorifié par tous les êtres créés.

Ainsi le concept d'infini est comme un cercle. De Moi est sorti la Parole : "Que cela soit !" Cela a été claironné dans tous les espaces infinis et donc s'est réalisé!

Tout a surgi, tout a vécu, aimé et a communiqué, poursuivant ainsi son progrès dans des éons de temps et Me reviendra en fin de compte spiritualisé, embelli et transfiguré, s'exclamant :

"Père! Vous avez dit une fois : "Que cela soit ! "Maintenant voyez, Vos enfants ont fait selon cet appel et sont maintenant debout devant Vous, se réjouissant et bénissant leur Créateur : le grand et puissant Père; désormais nous sommes debout en tant que preuve vivante de ce " Que cela soit ! "Et ainsi, ayant été à l'origine et au point final de cette Parole, le cycle de cette période de création est achevé et une nouvelle et éternelle commence, en Vous et avec Vous!" Amen

Publié dans LE LANGAGE

Commenter cet article